Conseils pratiques

Prévention des fraudes

Prévention des fraudes

Prévention des fraudes

Un choix de services, de technologies et de produits s’offre aujourd’hui aux consommateurs qui n’ont jamais bénéficié d’autant de façons de gérer leurs affaires. Mais ces choix obligent les gens à mieux protéger leurs renseignements personnels, financiers et commerciaux contre la fraude.

En fait, toutes les banques et établissements financiers mettent en place des mesures de sécurité rigoureuses pour que leurs clients puissent effectuer leurs opérations bancaires et faire des affaires avec leur institution financière de façon sécuritaire.

Cependant, c’est à chaque personne d’agir d’une manière responsable et vous trouverez ici des conseils utiles au quotidien, concernant notamment des pratiques informatiques sans risque que vous pouvez adopter pour prévenir le vol et l’emploi abusif de vos renseignements financiers et personnels.

Protéger vos comptes

Certains des opérations bancaires exigent toujours le traitement de documents papier, tels que bordereaux de dépôt ou chèques. Ces documents sont souvent encodés au moyen de votre numéro de compte. Pour préserver la confidentialité de vos comptes et éviter les accès non autorisés, il faut suivre les règles suivantes :

  1. La première règle est très simple : Tenez confidentiels votre numéros d’assurance social, votre numéro d’identification personnel, vos mots de passe, vos questions et réponses de vérification ainsi que vos codes d’accès secrets.
  2. Si vous commettez une erreur en rédigeant un chèque, un bordereau de retrait ou de dépôt, détruisez-le en le déchirant ou en le déchiquetant.
  3. Si un chèque est endossé, c’est-à-dire, signé au verso par le bénéficiaire, il pourrait être encaissé par quiconque l’a en sa possession. N’endossez vos chèques que lorsque vous êtes prêt à les encaisser ou à les déposer.
  4. Dans la mesure du possible, évitez de faire des chèques payables « au porteur » ou « comptant ». Ne laissez jamais en blanc l’espace réservé au bénéficiaire.
  5. Soyez toujours au courant de la date de réception de vos relevés. Si la date de réception habituelle d’un relevé est passée, communiquez avec l’émetteur. En fait, aujourd’hui, les relevés électroniques, sans papier, se révèlent une meilleure option.
  6. Vérifiez régulièrement vos relevés, vos copies d’images de chèques annulés (pour les entreprises clientes) et vos livrets bancaires. Signalez sur-le-champ toute anomalie, y compris les opérations manquantes.
  7. Rangez les chèques en blanc, les chèques annulés et les relevés dans un endroit sûr. Détruisez les chèques annules et les relevés de façon sûre dès que vous n’en avez plus besoin.
  8. Utilisez régulièrement l’option de consultation des chèques en ligne ou de banque en direct afin de vérifier les chèques tirés de votre compte qui y sont déposés. Si vous y remarquez une anomalie, signalez-la sans tarder.
  9. Soyez vigilant lorsque vous acceptez des effets négociables, par exemple des chèques personnels d’inconnus. Les fraudeurs mettent beaucoup de soin à s’assurer que leurs chèques contrefaits comportent toutes les caractéristiques des chèques authentiques et sont de grande qualité. Il faut examiner attentivement les effets pour vérifier que le chèque ne comporte aucune erreur ou défaut évident et que la police est uniforme. Avisez les autorités si vous soupçonnez qu’un chèque est faux.
  10. En tout cas, l’utilisation du dépôt direct et du débit électronique réduit les formalités administratives ainsi que la quantité de papier liée aux opérations financières.

 

diamond_drawing

« Je ne compte pas mes emprunts, je les pèse. » Montaigne (1533-1592), écrivain français. Image : © Megan Jorgensen

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>