Conseils pratiques

Courriel agressif

Courriel agressif

Répondre à un courriel agressif

En fait, il s’agit de la forme de communication la moins efficace pour établir et maintenir des relations. Comme les communications se résument à quelques mots affichés sur un écran, les courriels laissent place à trop d’interprétations et dans la plupart des cas le ton peut être mal saisi. Tout cela donne lieu à des malentendus et à des paroles parfois blessantes.

Oui, c’est vrai, par son ton ou son contenu, un courriel peut être offensant et provoquant. Mais quoi faire lorsqu’on reçoit un courriel agressif et offensant ?

En fait, le courriel est l’un des pires médias pour la communication de vos sentiments. C’est vrai que l’écran de votre ordinateur lève les inhibitions, si bien que les idées sortent parfois de façon brute et non filtrée. C’est ce facteur qui explique pourquoi certains perdent parfois leurs gants blancs et oublient les « s’il vous plaît » en communiquant par courriel.

Si vous vous sentez offusqué par le contenu ou le ton d’un courriel et si vous connaissez l’auteur de ces mots, il vaut mieux réagir en personne ou par téléphone. Les gens ont tendance à être plus respectueux en personne. Une personne fâchée qui répond impulsivement par courriel à un message agressif peut, soumis au stress, se montrer elle-même irrévérencieuse.

Ne répondez pas au courriel offensant, mais conservez-le comme preuve. Si vous travaillez ensemble avec l’émetteur, demandez à rencontrer cette personne, quitte à se faire accompagner par un patron un délégué syndical en cas de menace explicite.

Par exemple, l’utilisation de majuscules ou de caractères gros pour appuyer certains mots est une pratique dérangeante. Tout comme le fait d’adresser, sans prévenir, des copies conformes des messages à plusieurs personnes.

La rencontre en personne vous permettra aussi de clarifier votre perception du message, parce que l’intention derrière le courriel peut laisser place à des erreurs d’interprétation. Par exemple. Si quelqu’un écrit en lettres majuscules et que cela vous brusque, il serait sage, avant de sauter aux conclusions, d’aborder le sujet lors d’une rencontre avec cette personne. Demandez-lui ce qu’elle cherche à dire, en soulignant les mots en rouge ou en ajoutant des points de suspension à la fin de ses phrases. Dites-lui comment vous interprétez ces signaux pour l’amener à prendre conscience de ses réflexes d’écriture.

Enfin, le courriel ne saurait remplacer la bonne vieille communication en personne.

yellow blue fischia

« Répondre à l'agression par l'agression, oeil pour œil, dent pour dent, n'a pour résultat que de multiplier le mal, et pis, de le légitimer. » (Éric-Emmanuel Schmitt, romancier et dramaturge français). Photo : © GrandQuebec

À lire également :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>