Conseils pratiques

Catastrophe naturelle

Catastrophe naturelle

Catastrophe naturelle

Comment s’y préparer?

Au Canada, plus de 4 000 séismes sont enregistrés chaque année, dont une cinquantaine seulement sont perçus par l’ensemble de la population. De plus, ces séismes ne sont pas assez violents pour provoquer la chute des bâtiments, même s’ils peuvent causer certains dommages Bien qu’aucun tremblement de terre fortement dommageable n’ait été enregistré au Canada, depuis des décennies, d’autres catastrophes naturelles imprévisibles ont lieu réulièrement, comme la crise de verglas en 1998.

Peut-on prévenir ou prédire les séismes? Non, pour l’instant, la science humaine n’est pas capable de prévenir les tremblements de terre, même si nos connaissances scientifiques et les outils technologiques permettent de définir avec une précision assez exacte les régions de grandes secousses sismiques.

Par contre, chaque personne est en mesure de se préparer à faire face à une telle éventualité :

Tout d’abord, lorsqu’une catastrophe naturelle survient, il est primordial d’adopter une attitude calme et de conserver son sang-froid. Si vous vous trouvez à l’intérieur, la meilleure option est de vous abriter sous un cadre de porte ou sous un meuble (une table, un bureau, un lit). Il ne faut en aucun cas essayer  de sortir de l’immeuble, car vous pourriez être heurté par des objets ou des morceaux de vitre.

Par contre, dans le cas où vous seriez à l’extérieur au moment de la frappe, il ne faut pas tenter d’entrer dans un bâtiment, parce que vous ne connaissez pas la solidité des murs. D’ailleurs, certains ornements, vitres, d’autres matériaux pourraient s’en détacher et vous blesser. Rappelons qu’en février 2013, lors de la chute d’une météorite à Tcheliabinsk, en Russie, plus de mille personnes ont été blessées, dont une dizaine très gravement et toutes les blessures ont été causées par des morceaux de vitre!

Vous devez vous tenir éloigner le plus possible des objets : fils électriques, immeubles, voitures, etc. Si vous êtes en voiture, le mieux est de vous arrêter dans un stationnement (désert, si possible) et de patienter jusqu’à la fin des secousses.

Trousse d’urgence

Il faut se munir d’une trousse d’urgence et l’avoir à portée de main. Son contenu devrait vous permettre de survivre durant au moins 72 heures en cas de panne majeure.

Une trousse d’urgence doit contenir : de l’eau; de la nourriture non périssable et prête à consommer, une ou plusieurs lampes de poche; des piles de réserve ; une radio qui fonctionne à piles ; des articles de premiers soins tels que bandages, pansements, lotion désinfectante, etc. ; un peu d’argent comptant ;  la liste des personnes et organismes à joindre dans une telle situation.

N’oubliez pas de remplacer les articles qui affichent une date de péremption et veillez à remplacer les piles et d’autres éléments lorsque cela est nécessaire.

Assurez-vous que tous les éléments soient rangés dans un sac hermétique et facile à transporter. Placez la trousse d’urgence dans un endroit connu de toute la famille Même si les risques d’avoir besoin de se servir de cette trousse sont assez faibles, il est plus prévoyant de l’avoir en sa possession.

bulldozer

« La catastrophe qui finit par arriver n’est jamais celle à laquelle on s’est préparé. » (Mark Twain). Photo :© GrandQuebec

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>