Chaudière-Appalaches

ZEC d’exploitation de l’Oie-Blanche

ZEC d’exploitation de l’Oie-Blanche

Zone d’exploitation contrôlée de l’Oie-Blanche

Établie le 1er juin 1987, la ZEC de l’Oie-Blanche, de juridiction provinciale via la Société de la faune et des parcs du Québec est la seule dans la province où la chasse aux oiseaux migrateurs est pratiquée. Le territoire de cette ZEC couvre la totalité des battures de Montmagny d’Est en Ouest et est entrecoupée d’un Refuge d’Oiseaux Migrateurs géré par le Service canadien de la faune.

Des caches, incluant un affût de marée haute et un affûte de marée basse, pouvant accommoder quatre chasseurs chacune sont disponibles sur le territoire de la ZEC. Le mode de réservation fonctionne sur la base « premier arrivé, premier servi ».

Aux limites Est et Ouest de la ZEC de l’Oie-Blanche, des aires de repos ont été aménagés afin de permettre aux oiseaux migrateurs de se reposer et de s’alimenter en territoire non chassé.

C’est la Société d’aménagement de conservation des oiseaux migrateurs (SACOMM) qui gère le territoire de la Zone d’Exploitation Contrôlée de l’Oie-Blanche à Montmagny. La chasse sur le territoire de la ZEC de l’Oie Blanche débute dès l’ouverture de la chasse aux oiseaux migrateurs.

Les services d’un guide expérimenté pour agrémenter et faciliter la chasse sont disponibles sur réservation.

On recommande des vêtements chauds et imperméabilisés, de préférence à motifs camouflage, ainsi qu’un chapeau de chasse et maquillage « camo » ou masque facial, filet camouflage et cuissardes ou bottes-culottes, appelants de Grande Oie des neiges (ils ne sont pas fournis par la ZEC) et appeau. Chaque chasseur doit porter avec lui son permis de chasse du petit gibier (provincial) et son permis de chasse aux oiseaux migrateurs (fédéral).

Attention chasseurs : Lorsque vous récoltez une oie, jeune ou adulte, prière de vérifier ses pattes pour la présence d'une étiquette de palmure. Ces étiquettes à code unique sont posées sur les jeunes dans l’Arctique (Île Bylot, Nunavut) et permettent d’estimer le nombre d’oisons qui survivent à leur première migration vers le sud. Prière de rapporter le code inscrit sur l’étiquette de palmure (ou sur une bague ou un collier), ainsi que l’endroit et la date de la capture au M. Gérald Picard, technicien pour le baguage des oies à l’Université Laval : gerald.picard@bio.ulaval.ca

Pour en savoir plus sur la ZEC de l’Oie-Blanche-de-Montmagny :

23, Sainte-Brigitte Nord, casier postal 125
Montmagny

Téléphone : 418 248-4521

Site Web de la ZEC de l’Oie-Blanche : ZEC de l'Oie-Blanche

zec oie blanche

ZEC de l’Oie-Blanche-de-Montmagny. Source de l’image : Site Web de la ZEC

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Lamothe

    2016/04/12 at 11:45

    Bonjour
    j’aimerais savoir si vous faite la chasse printanière et les dates de celle-ci.
    Le nombre minimum d’appelants recommandés
    Merci.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>