Chaudière-Appalaches

Vimy-Ridge

Vimy-Ridge

Village de Vimy-Ridge

Vimy-Ridge est un petit village qui appartient administrativement à la municipalité de Saint-Joseph-de-Coleraine, dans la région administrative des Chaudière-Appalaches (municipalité régionale de comté de L’Amiante).

Vimy-Ridge (Crête de Vimy) a été nommé ainsi en l’honneur de la bataille de Vimy, en France, lors de la Première Guerre Mondiale. C’est un pittoresque hameau créé en raison de la présence dans son sol de gisements d’amiante.

«Le village et mine Vimy» (appellation officielle du village en 1917) a été créé en tant que localité minière pour l’exploitation de l’amiante dans le pays des Mines et des Lacs. Le hameau a été annexé à Saint-Joseph-de-Coleraine en 1931. Avant, ces terrains appartenaient au consortium minier Lab Chrysotile Inc.

C’est à Vimy-Ridge que se trouve le mont Caribou qui fait partie la chaîne des Appalaches et qui, avec ses 557 mètres d’altitude, domine la région. Il offre un panorama d’observation unique sur cette région fréquentée autrefois par les Abénakis. La rivière Saint-François prend sa source au pied du mont Caribou.

Depuis 1889, on exploite sporadiquement des gisements d’amiante à Vimy-Ridge.

Notons finalement qu’un hameau d’une quarantaine de résidences, au coeur du comté de Frontenac, qui fait maintenant partie de la municipalité de Saint-Joseph-de-Coleraine, sur la route 112, s’appelle Vimy-Ridge. Ridge est la traduction anglaise de crête. Les premiers colons arrivés à la fin du XIXe siècle dans la région étaient d’origine irlandaise et le paysage évoquait, à leurs yeux, ceux de leur patrie, en particulier des environs de la ville de Coleraine, nom dérivé du gaélique Cuil Rathain signifiant « le coin des fougères ».

Canton de Lens

Ce canton de la Municipalité régionale de comté de Vallée-de-l’Or fait partie d’un ensemble de cantons dont les noms évoquent des personnages et des lieux reliés aux guerres de 1914 – 1918 et de 1939 – 1945. Il se situe à quelque 115 kilomètres au sud-est de Val-d’Or et à 30 kilomètres à l’est de la réserve faunique La Vérendrye. Arrosé par les rivières Camachigama et Capitachouane, le territoire est baigné par plusieurs nappes d’eau, en particulier par les lacs Sec et Peacock. Lens, dans le Pas-de-Calais, est un des principaux centres charbonniers du nord de la France. Au cours des deux dernières guerres mondiales, cette ville a été dévastée et sa partie ancienne pratiquement détruite. Le nom du canton évoque plus précisément, depuis 1918, un des lieux où les troupes canadiennes ont livré bataille, en juin 1917. Le canton fut proclamé en 1965.

Armoiries de Saint-Joseph de Coleraine

Armoiries de Saint-Joseph de Colerains. Photo libre de droits.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *