Chaudière-Appalaches

Site des Pères Trappistes

Site des Pères Trappistes

Site historique des Pères Trappistes

C’est la Société du Patrimoine de Sainte – Justine de Langevin qui administre le Site historique des Pères Trappistes de Sainte – Justine, situé dans la région de Chaudière-Appalaches, un site qui conserve la mémoire des Pères Trappistes.

Sur le site, les visiteurs peuvent visiter la Maison L’abbé – Chabot où se trouve une exposition consacrée aux Pères Trappistes, présentant de nombreux documents et artefacts qui illustrent la vie et l’oeuvre des Pères Trappistes. Ensuite, on visite le site archéologique qui permet de observer l’emplacement du monastère

La visite comprend également le parcours de la maison Roy et de la laiterie Fortier où on peut admirer les expositions consacrées au quotidien des ancêtres. Il y en a deux présentoir, le premier est consacré au poète Gatien Lapointe, auteur de l’Ode au Saint-Laurent et le deuxième retrace la vie du romancier Roch Carrier, l’auteur de La Guerre Yes, sir!

Au Pavillon de la musique, on peut assister aux spectacles ou observer les environs du haut de la tour de 20 mètres de hauteur. Ensuite, une visite à l’autel de pierre de granit rose avoisinant le Pavillon de musique, s’impose. Plusieurs visiteurs achètent du chocolat confectionné par les moines Trappistes de Mistassini.

L’ordre religieux trappiste voit le jour au Moyen âge en Europe, mais son histoire se poursuit au Canada, plus particulièrement à Sainte- Justine où ils s’établissent vers l’année 1865. Les Trappistes sont des moines catholiques regroupés dans l’ordre Cistercien. Les moines trappistes ont un mode de vie très strict et leurs occupations de divisent en trois grands volets :

  • L’office divin, soit la louange liturgique de Dieu au chœur ;
  • Le travail manuel dans l’agriculture, dans la confection de chocolat et de fromage ;
  • La lecture spirituelle méditative, centrée dans les Saintes Écritures ou dans les Écritures des Pères de l’Église.

Les Trappistes vivent retirés du monde, ils font vœux de chasteté, de pauvreté et d’obéissance. Les moines ne sont pas autorisés à parler qu’en cas d’urgence. C’est par signaux qu’ils se communiquaient.

Tous les moines sont se divisent en deux catégories:

  • Les religieux de chœur ou choristes. Ce sont les prêtres qui assurent l’office divin par le chant choral.
  • Les religieux convers qui assurent les services domestiques.

Les Trappistes de Sainte – Justine se levaient habituellement vers deux heures du matin. Contrairement à nous, les jours de fête, ils se levaient encore plus tôt, vers minuit ! Ils jeûnaient à partir de 14 septembre, la fête de l’exaltation de la croix jusqu’à Pâques, soit le dimanche après le 14e jour du 1er mois lunaire du printemps. Alors, les moines prenaient deux repas par jour. Le premier repas était composé de légumes et le seconde, de deux onces de pain. À partir de Pâques jusqu’à 14 septembre, ils suivaient le jeûne ordinaire, ne mangeant rien qui provient des animaux (la viande ou le fromage étaient donc exclus du menu).

Site historique des pères trappistes

Site historique des pères trappistes

Site historique des Pères Trappistes. Source de l’image : Site Web de Ste-Justine

Adresse du site historique des Pères Trappistes :

167, Route 204
Sainte-Justine, Bell.
G0R 1Y0

Téléphone : 418-383-5397

Site web du site : www.stejustine.net/patrimoine/contact.htm

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>