Chaudière-Appalaches

Palais de Justice

Palais de Justice

Palais de Justice de Saint-Joseph-de-Beauce

Cet exemple magnifique de l’architecture institutionnelle du XIXe siècle fait partie du site historique composé de cinq édifices patrimoniaux de la ville. Ce palais, construit en 1859, a joué un rôle majeur dans l’aménagement de Saint-Joseph.

Ses qualités architecturales sont remarquables. La façade du palais est orientée vers la rivière Chaudière. L’édifice a été érigé selon les plans de Frédérick Preston Rubidge, architecte du Département des travaux publics du Bas-Canada.

À l’origine, le palais possédait un avant-corps central carré, surmonté d’un toit à deux versants créant un fronton triangulaire en façade. Le bâtiment était flanqué de deux ailes aux toits en croupe. Le Palais est de style néoclassique. Il symbolise l’ordre et le caractère imposant de cette institution. L’impression est amplifiée par l’équilibre et la symétrie de l’ensemble, la rigueur de la composition et l’austérité de l’ornementation.

Au rez-de-chaussée se trouvait les services judiciaires du district ainsi que les bureaux. L’étage abritait la salle du tribunal, la salle des jurés et les bureaux des juges et des avocats.

En 1925, la partie nord du palais a été agrandie. En 1960, la section a été prolongée vers l’arrière. À la même époque, on ajoute la section sud de la façade principale, ce qui rompt l’ordonnance et la symétrie du plan d’origine.

Le 25 janvier 1985, le rôle historique du palais de justice-prison de Saint-Joseph-de-Beauce et ses qualités architecturales lui ont mérité le titre de monument historique par le ministère des Affaires culturelles du Québec.

En 1986, le centre de détention situé également à l’intérieur de l’édifice, a été transféré vers le centre de détention d’Orsainville.

Au début des années 1990, de nouveaux travaux d’agrandissement de l’ancien palais ont eu lieu, cette fois en respectant l’intégrité architecturale du monument. Ce projet a remporté le 1er prix québécois de l’architecture en 1991, et le 2e prix canadien au concours Édifice de l’année en 1992. Ces prix sont décernés respectivement par l’Association des propriétaires et administrateurs d’immeubles du Québec et du Canada.

Complexe institutionnel St-Joseph-Beauce

Complexe institutionnel de Saint-Joseph-de-Beauce. Source de l’image : Chaudière-Appalaches

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>