Chaudière-Appalaches

Moulin de Vincennes

Moulin de Vincennes

Le moulin de Vincennes de Beaumont

Le 3 novembre 1672, l’intendant Talon concédait à François Bissot en faveur de ses deux fils, Jean-Baptiste et Charles-François, 71 arpents de terre de front sur une lieue de profondeur, à prendre sur le fleuve Saint-Laurent, depuis les terres du sieur de la Citière jusqu’aux terres non concédées. Elles constituaient la seigneurie de Vincennes qui porta aussi les noms de Cap Saint-Claude et de Montapeine.

Les fils Bissot, qui étaient dans l'armée, ne s’occupèrent jamais de leur seigneurie. Comme ils n'avaient pas les moyens de donner un moulin banal à leurs censitaires, un colon, Joseph Roy, plus riche que les seigneurs, s’est offert à bâtir un moulin dont il tirerait des revenus. Les  Bissot de Vincennes, satisfaits de se débarrasser à si bon compte d’une obligation seigneuriale assez onéreuse, acceptèrent l’offre de Roy. Le moulin fut bâti dès avant 1733.

Les choses allèrent de mal en pis pour les Bissot de Vincennes et, le 17 août 1749, leur seigneurie était vendue par la Prévôté de Québec à Charles-Joséph Roy, capitaine de milice de la côte de Beaumont.

Pendant que les Bissot de Vincennes parcouraient le continent américain à la recherche d’aventures et de gloire, Roy s’était attaché à la terre et au petit commerce et il avait amassé une fortune. C’est ainsi qu’il entra en possession de la seigneurie de Vincennes qu’il convoitait depuis plusieurs années. Les Roy restèrent en possession de la seigneurie pendant près d’un siècle.

Le 28 octobre 1847, Étienne-Ferréol Roy, vieux et sans enfant, vendait Vincennes à Narcisse-Constantin Faucher, avocat, père de l’écrivain Faucher de Saint-Maurice. M. Faucher fut le dernier seigneur de Vincennes sous le régime seigneurial.

En 1949, ce joyau du patrimoine québécois fut complètement détruit par un incendie. Après plus d’un demi-siècle d’attente, le Moulin de Vincennes de Beaumont est finalement reconstruit en 2006 au coût d’environ 650 mille $.

La municipalité de Beaumont a décidé de rendre hommage à l’homme qui a inspiré la reconstruction du moulin, en nommant la salle communautaire, Salle Rosaire Saint-Pierre.

Aujourd’hui, le moulin sert surtout pour des fêtes, réceptions, réunions de corporations ou d’organismes, avec service de traiteur.

Avec la reconstruction du Moulin de Vincennes, la municipalité de Beaumont a décidé de transformer le Camping Vincennes en un vaste parc régional.

Coordonnées du Moulin Vincennes de Beaumont :

422 route du Fleuve
Beaumont
G0R 1C0

Téléphone : 418 837 2025

Voir aussi :

2 Comments

  1. Le CGA souhaiterait une documentation complète sur votre moulin pour ses travaux collectifs sur les moulins d’Europe et du Canada destinés à être exposés.
    MERCI d’avance et Amitiés de France.
    CGA – DILLY Jean, Président, 60 rue Victor Hugo 62800 LIEVIN -Fr-

  2. C.G.Artois Fce

    2014/02/24 at 1:52

    Nous consultons à nouveau votre site aujourd’hui pour de nouveaux travaux collectifs effectués par nos chercheurs pour notre grande thématique sur les moulins d’Europe et du Québec (où nous sommes allés en juin dernier rencontrer nos Adhérents et découvrir votre beau pays).
    Si vous avez de nouvelles photos pouvant être insérées dans notre thématique actuelle, nous sommes, évidemment, preneurs!
    vous pouvez les transmettre sur : dilly-jean@orange.fr.
    MERCI pour votre précieuse collaboration, bien amicalement.
    JD, Pt du CGA

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>