Chaudière-Appalaches

Manoir de Saint-Roch

Manoir de Saint-Roch

Manoir seigneurial de Saint-Roch-des-Aulnaies

Le site du domaine de Saint-Roch, avec son moulin banal, le manoir seigneurial et un complexe d’édifices complémentaires, est devenu aujourd’hui un centre d’interprétation du régime seigneurial, administré par la Corporation touristique de la seigneurie des Aulnaies.

Le manoir seigneurial a été construit entre 1850 et 1853 et peut dire sans crainte de se tromper qu’il est le dernier témoin à Saint-Roch-des-Aulnaies des temps du système seigneurial au Québec.

Le manoir de la Seigneurie des Aulnaies a été érigé par le seigneur Amable Dionne et on est d’avis que les plans du manoir ont été dressés par le célèbre architecte Charles Baillairgé, représentant d’une famille d’architectes très connus au Québec.

Le manoir de Saint-Roch-des-Aulnaies est différent d’autres manoirs du Québec, c’est-à-dire, des maisons qui ont servi du centre d’administration de la seigneurie et du logement pour les seigneurs. Il représente plutôt l’époque victorienne qui se veut être ouverte sur la nature entourant la maison et sa cour. C’était le temps de la construction des résidences secondaires et des maisons d’été par les bourgeois désireux de s’éloigner de l’agitation de la ville. Et c’est précisément à partir d’une maison d’été qu’Amable Dionne construit une demeure permanente.

Manoir seigneurial de Saint-Roch-des-Aulnaies

Le bâtiment a été élevé dans le style néo-classique, caractérisé par la symétrie des parties intégrantes, avec une porte centrale qui s’ouvre sur la façade et est appuyée de chaque côté par deux fenêtres et une tourelle. Une lucarne pour chaque fenêtre et une pour la porte sont situées à l’étage. Deux tourelles soulignent le caractère monumental du manoir. Ces éléments, l’on retrouve au Québec peu souvent.

À l’intérieur de l’édifice, le principe de la symétrie est également présent : de chaque côté du hall central, une pièce s’ouvre. Le style néo-classique est souligné  aussi par la forme des fenêtres et des portes du manoir, qui s’évasent selon une mode venue des États-Unis.

À l’intérieur de la vaste maison, on peut admirer la tourelle, le salon, le hall, la cuisine, la salle à déjeuner, la chambre à coucher du seigneur, la salle à dîner, la tourelle du Seigneur, la cave  avec une autre salle.

Source de la photographie : www.laseigneuriedesaulnaies.qc.ca

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>