Chaudière-Appalaches

Église Saint-Thomas

Église Saint-Thomas

Église Saint-Thomas de Montmagny

La paroisse de Saint-Thomas de Montmagny est l’une des plus anciennes paroisses du Québec, car les premiers colons viennent s’établir à Saint-Thomas vers 1678. L’année suivante, ils construisent une première chapelle à peu de distance de l’embouchure de la rivière À-la-Caille qui se jette dans le Saint-Laurent. La paroisse a été nommée en l’honneur de l’abbé Joseph-Thomas Morel, le premier curé de cette paroisse (de 1679 à 1786).

On construit la première église en bois équarri en 1685. Elle est bénie en 1686 par Mgr de Saint-Valier, alors évêque-élu de Québec.

La paroisse est constituée canoniquement en 1714 et l’abbé Charles Hazeur Desauneaux en est le premier titulaire et curé résident.

Une deuxième église, en pierres, est ouverte au culte le 23 juillet 1719. en 1770, après bien des discussion, les paroissiens décident de construire une nouvelle église, cette fois près de la rivière du Sud.

Une quatrième église est bénie en 1822 par le curé Jean-Louis Beaubien, mais elle brûle le 1er novembre 1948.

La construction de l’église actuelle va de 1949 à 1952. L’architecte Albert Leclerc a opté pour la continuité historique et a créé une église de style néo-gothique aux allures monumentales.

Toute la décoration de l’église, tant extérieure qu’intérieure, reflète le mouvement biblique amorcé au Québec durant cette période et aussi les dévotions chères au pasteur. On y voit deux fresques : celle de Saint Bruno et celle de Saint Albert le Grand, réalisées par Jacques Baudet entre 1993 et 1995.

À l’extérieur de l’église on retrouve divers oeuvres d’artistes de la région de Montmagny et d’ailleurs, dont la statue de Saint-Thomas, installée devant le portail central de l’église. Il s’agit d’une oeuvre réalisée chez Vico Dolfi, à Carrara, en Italie.

Construit sur le site même de l’ancien presbytère, daté de 1772, le presbytère actuel de l’église a été construit en 1874. Les caractéristiques architecturales que le curé Léon Rousseau a voulu à cette résidence des prêtres, ont fait de ce bâtiment un imposant monument. En 1946, on a fait un allongement de l’entrée de la Fabrique. Sur cette surface, on peut admirer une murale de Jacques Beaudet, symbolisant l’histoire de la paroisse de Saint-Thomas de Montmagny des débuts jusqu’à nos jours.

Le Musée d’Art religieux Jacques-Simard est aménagé au sous-sol de l'église. Ce musée présent divers objets des dévotions qui ont entretenu la foi de nos ancêtres.

Coordonnées de l’église de Saint-Thomas :

140, rue Saint-Jean-Baptiste Est 
G5V 1K6
Montmagny

eglise st thomas

Église Saint-Thomas de Montmagny. Source de l’image : Patrimoine religieux du Québec

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>