Chaudière-Appalaches

Église Notre-Dame-de-la-Victoire

Église Notre-Dame-de-la-Victoire

Église Notre-Dame-de-la-Victoire à Lévis

Au mois d’octobre 1843, M. l’abbé Joseph David Déziel succède à M. l’abbé Charles Édouard Poiré comme curé de Saint-Joseph de la Pointe-Lévy. Deux ans après l’arrivée du nouveau curé, il commence les démarches par la construction d’une nouvelle église qui se termine par la fondation de l’Église Notre-Dame-de-la-Victoire.

C’est en juillet 1850, après une longue polémique sur le lieu d’emplacement d’une nouvelle église, le site est fixé par le mandataire de l'archevêché de Québec, l'abbé Charles-Félix Cazeau.

Le célèbre architecte Thomas Baillairgé dresse les plans et la construction débute en août 1850.

En 1851, le grand vicaire Charles-Félix Cazeau bénit le nouveau temple et, le même jour, le curé Joseph-David Déziel y célèbre la première messe.

L’église est une expression du style néo-classique québécois. L’intérieur de l’église Notre-Dame-de-la-Victoire est divisé en trois vaisseaux et comporte de hautes galeries et colonnes.

Église Notre-Dame-de-la-Victoire à Lévis

Les grands tableaux sont de l’artiste romain Ruspi, ils sont des copies d'après les maîtres italiens du XVIe et XVIIe siècles.

Sur le terrain de l’église, une plaque commémorative est installée. Elle signale l’emplacement des batteries anglaises en 1759 lorsque le siège de Québec.

Église Notre-Dame-de-la-Victoire à Lévis

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Danielle Rene

    2014/01/29 at 12:10

    Comment pourrais-je rentrer en contact avec l’eglise? J’ai une question a poser

    Merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>