Charlevoix

L’économie de Charlevoix

L’économie de Charlevoix

L’économie de Charlevoix

L’économie de Charlevoix repose surtout sur le tourisme. Selon les données statistiques, près du tiers de la population active de la région travaille directement dans ce secteur qui emploie au total, plus de 3000 travailleurs. Plus de 1600 employés travaillent dans les secteurs de la santé et des services sociaux (une partie de ces employés étant également au service des touristes).

Un millier de travailleurs sont employés dans l’industrie manufacturière et un nombre plus ou moins égal travaille dans l’industrie forestière de Charlevoix. Rappelons que c’est en 1911 qu’une première usine de pâtes et papiers a ouvert ses portes à Clermont. De 1913 jusqu’au début du XXIe siècle, c’est la compagnie Donohue qui était à la tête de l’usine. Aujourd’hui, elle est dirigée par les Produits forestiers Abitibi-Consolidated (en 2007, l’entreprise fusionne avec Bowater). Environ 400 travailleurs y produisent du papier journal. Une usine de sciage se trouve à Saint-Hilarion. Elle emploie environ 70 travailleurs qui transforment le bois en planches de toutes sortes. Cette usine appartient aussi à Abitibi-Consolidated.

Dans Charlevoix, les forêts recouvrent environ 85 % du territoire. La plus grande partie des travailleurs forestiers s’occupent de la récolte et de l’aménagement des forêts.

L’apport économique généré par l’exploitation de la forêt dans Charlevoix est important et ce secteur est, avec le tourisme, le plus important quant aux revenus économiques de la région de Charlevoix. En effet, les retombées économiques de l’activité forestière sont de l’ordre d’environ 15 millions de dollars.

L’agriculture, la transformation et la commercialisation des produits agricoles emploie moins de 1200 personnes. On produit dans Charlevoix du sirop d’érable et on récolte la gomme de sapin.

On peut se rendre compte facilement que la structure de la main d’oeuvre dépend fortement de la saison. En effet, environ 60 % de la population active travaille sur une base saisonnière et un grand nombre de résidents de la région sont donc touchés par le chômage, surtout en période de basse saison touristique. De plus, en hiver, on ne peut évidemment récolter les produits des forêts ni travailler à l’aménagement de la forêt.

theodore le remorqueur

Théodore le Remorqueur, le vrai (quai de St-Joseph-de-la-Rive). Photo : © Tous droits réservés : Carol Proulx, cadrenature.blogspot.com

La région essaie de remédier à cette situation. Un établissement d’enseignement post-secondaire y a été ouvert en 1995, mais jusqu’à maintenant les jeunes sont nombreux à quitter la région pour aller étudier ailleurs. On constate que peu d’entre eux reviennent travailler dans Charlevoix, une région plutôt rurale, même si elle se distingue par sa beauté. Cet exode des jeunes est un facteur qui freine le développement de Charlevoix.

En conséquence, la proportion de jeunes dans la population de Charlevoix diminue. D’ailleurs, ce processus de vieillissement est présent partout au Québec et au Canada. Cependant, dans Charlevoix le nombre de jeunes de 15 à 19 ans a chuté de 27 % depuis le milieu des années 1980 jusqu’en 2006. La population de 60 à 64 ans a augmenté de 60,7 % durant la même période.

Voir aussi :

4 Comments

  1. Mr pablo

    2014/03/24 at 7:06

    ce site ma bcp eder por mon projet de french

  2. joannie menard

    2016/11/03 at 7:50

    Bonjour,

    J’aimerai citer cet article pour un travail sur l’économie de Charlevoix.
    Donc, j’ai besoin de connaître le nom de l’auteur et la date d’affichage s’il-vous-plaît.

    Cordialement,
    Joannie

    • admin

      2016/11/05 at 12:03

      Bonjour Joannie:

      Site Web GrandQuebec.com, auteur: Megan Jorgensen, page vue le 3 novembre 2016. Bonne chance!

      • joannie menard

        2016/11/05 at 7:44

        Merci beaucoup!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>