Histoire d'Arthabaska

Histoire d'Arthabaska

Le nom d’Arthabaska a été suggéré à la fin du XVIIIe siècle, par M. John Gregory, commerçant de fourrures, probablement en l’honneur d’un vaste lac à l’ouest canadien, où il a travaillé pour la Compagnie du Nord-Ouest.

En langue cri le mot Athabaska veut dire « où il y a des joncs et des roseaux ».

En 1802, l’arpenteur Joseph Bouchette écrit ce nom avec erreur, ajoutant une « r » sur la carte de la région et Arthabaska devient alors le nom officiel du nouveau canton. Ce nom constitue l’un des rares toponymes d’origine amérindienne dans la région des Bois-Francs.

C’est en 1853 que la Ville d'Arthabaska est fondée sous le nom de  Saint-Christophe-d’Arthabaska. En 1858, le canton d’Arthabaska est constitué en district judiciaire après la construction du chemin de fer.

En 1861, une portion de la localité a été détachée et a reçu le nom de Victoriaville. En 1890, Sainte-Victoire-d’Arthabaska est constituée à la suite d’un nouveau détachement.

Plus tard, à la fin du XIXe siècle, on y détache le village d’Arthabaskaville, complètement encerclé par Saint-Christophe-d’Arthabaska.

En 1903, Arthabaskaville devient la ville d’Arthabaska.

Enfin, en 1993, trois localités, soit Victoriaville, d’Arthabaska et de Saint-Victoire-d’Arthabaska, se regroupent pour former la ville actuelle. Pour la nouvelle ville, la population choisi le nom de Victoriaville pour la nouvelle ville.

Arthabaskaville s’est toujours distingué comme un village de la culture. C’est ici qui naît le peintre Marc-Aurèle De Foy Suzor-Côté et plusieurs célébrités québécoises s’installent à Arthabaskaville, notamment le député Armand Lavergne, le poète Adolphe Poisson ou le premier ministre du Canada Sir Wilfrid Laurier.

Voir aussi :

4 Commentaires

  1. Pierre Trahan September 7, 2010

    Bonjour je fait une recherche sur les Amérindiends car je suis décendent de ceux mes grand parents biologique était indiens Ma Grand Mère était d’une Nation et mon Grand Père une autre Nation tout 2 du coin d’artabaska dans se que j’ai trouvez et peut être la grand mère était un peut plus a l’est mais pas tres loin du coté est d’Artabaska J’ai fait des recherche biologique car je suis adopté et la je suis tanné de me faire dire que je serais décendent de si de ca il y a Abénaki qui revient souvent mais je me mêle dans mon histoire du Canada je crois bien car il me semble qu’il n’y avaqit pas d’Abénaki dans la région d’artabaska.
    A vous de me le dire si vous avez la grande gentillessse de me répondre Je demeure présentement a Drummondville A oui derniere chose SVP il y a t’il encore des réserve dans votre région ( pas pour des cigarettes la ) ou demeure encore des Amérindiens si oui pouvez vous me dire ou exactement sa serais grandement apprécié et qui sais je pourrait peut être allez y faire un pélerinage je suis déjà rendue a plus de 60 ans et jaimerais bien marché sur les terre de mes ancètres avant de faire comme eux tombé en poussiere sur tout que je suis très malade.

    J’attend de vos nouvelles avec impatience Mr P.Trahan

    répondre
  2. P Rivard January 31, 2011

    Bonjour,
    Je crois qu’il a bien eu des trace des Abénakis dans la région d’Arthabaska si bien qu’il y a quelque années la ville de victoriaville a nommé un parc le parc des Abénakis. Vous pourriez cherche dans la réserve Abénakis Odanack a Pierrreville ou Colinac a Bécancour.
    Bonne chance
    Pascal

    répondre
  3. florent dupuis December 28, 2013

    il y a des chauvette qui restaient voisins de chez nous dont le grand-pèreétait de dessadance indienne probablement abénakiil se nommait pierre chauvette résident à st-Norbert dàrthabaska, aujourd`hui son fils Paul réside à Victoriaville, ne pas cofondre avec les Chauvette de PrincevilleBonne Chance j`ai d`autres renseignements Paul chauvette est agé , à Bécancour c`est la réserve Wolinac de 70 ans environ

    répondre
  4. m.martin July 31, 2014

    Mr Trahan dans le beau livre de Marthe,Médéric,et Raymond Desrochers qui a pour titre La vie sur la terre de St-Paul au temps de Marie Louise et William et il y a un passage ou il raconte et je cite ……nous savons que des familles Abénakis cultivaient la terre a Arthabaska.

    répondre

Laisser un commentaire