Centre-du-Québec

Histoire d’Arthabaska

Histoire d’Arthabaska

Histoire d'Arthabaska

Le nom d’Arthabaska a été suggéré à la fin du XVIIIe siècle, par M. John Gregory, commerçant de fourrures, probablement en l’honneur d’un vaste lac à l’ouest canadien, où il a travaillé pour la Compagnie du Nord-Ouest.

En langue cri le mot Athabaska veut dire « où il y a des joncs et des roseaux ».

En 1802, l’arpenteur Joseph Bouchette écrit ce nom avec erreur, ajoutant une « r » sur la carte de la région et Arthabaska devient alors le nom officiel du nouveau canton. Ce nom constitue l’un des rares toponymes d’origine amérindienne dans la région des Bois-Francs.

C’est en 1853 que la Ville d'Arthabaska est fondée sous le nom de  Saint-Christophe-d’Arthabaska. En 1858, le canton d’Arthabaska est constitué en district judiciaire après la construction du chemin de fer.

En 1861, une portion de la localité a été détachée et a reçu le nom de Victoriaville. En 1890, Sainte-Victoire-d’Arthabaska est constituée à la suite d’un nouveau détachement.

Plus tard, à la fin du XIXe siècle, on y détache le village d’Arthabaskaville, complètement encerclé par Saint-Christophe-d’Arthabaska.

En 1903, Arthabaskaville devient la ville d’Arthabaska.

Enfin, en 1993, trois localités, soit Victoriaville, d’Arthabaska et de Saint-Victoire-d’Arthabaska, se regroupent pour former la ville actuelle. Pour la nouvelle ville, la population choisi le nom de Victoriaville pour la nouvelle ville.

Arthabaskaville s’est toujours distingué comme un village de la culture. C’est ici qui naît le peintre Marc-Aurèle De Foy Suzor-Côté et plusieurs célébrités québécoises s’installent à Arthabaskaville, notamment le député Armand Lavergne, le poète Adolphe Poisson ou le premier ministre du Canada Sir Wilfrid Laurier.

Voir aussi :

4 Comments

  1. Pierre Trahan

    2010/09/07 at 8:05

    Bonjour je fait une recherche sur les Amérindiends car je suis décendent de ceux mes grand parents biologique était indiens Ma Grand Mère était d’une Nation et mon Grand Père une autre Nation tout 2 du coin d’artabaska dans se que j’ai trouvez et peut être la grand mère était un peut plus a l’est mais pas tres loin du coté est d’Artabaska J’ai fait des recherche biologique car je suis adopté et la je suis tanné de me faire dire que je serais décendent de si de ca il y a Abénaki qui revient souvent mais je me mêle dans mon histoire du Canada je crois bien car il me semble qu’il n’y avaqit pas d’Abénaki dans la région d’artabaska.
    A vous de me le dire si vous avez la grande gentillessse de me répondre Je demeure présentement a Drummondville A oui derniere chose SVP il y a t’il encore des réserve dans votre région ( pas pour des cigarettes la ) ou demeure encore des Amérindiens si oui pouvez vous me dire ou exactement sa serais grandement apprécié et qui sais je pourrait peut être allez y faire un pélerinage je suis déjà rendue a plus de 60 ans et jaimerais bien marché sur les terre de mes ancètres avant de faire comme eux tombé en poussiere sur tout que je suis très malade.

    J’attend de vos nouvelles avec impatience Mr P.Trahan

  2. P Rivard

    2011/01/31 at 2:17

    Bonjour,
    Je crois qu’il a bien eu des trace des Abénakis dans la région d’Arthabaska si bien qu’il y a quelque années la ville de victoriaville a nommé un parc le parc des Abénakis. Vous pourriez cherche dans la réserve Abénakis Odanack a Pierrreville ou Colinac a Bécancour.
    Bonne chance
    Pascal

  3. florent dupuis

    2013/12/28 at 2:02

    il y a des chauvette qui restaient voisins de chez nous dont le grand-pèreétait de dessadance indienne probablement abénakiil se nommait pierre chauvette résident à st-Norbert dàrthabaska, aujourd`hui son fils Paul réside à Victoriaville, ne pas cofondre avec les Chauvette de PrincevilleBonne Chance j`ai d`autres renseignements Paul chauvette est agé , à Bécancour c`est la réserve Wolinac de 70 ans environ

  4. m.martin

    2014/07/31 at 8:04

    Mr Trahan dans le beau livre de Marthe,Médéric,et Raymond Desrochers qui a pour titre La vie sur la terre de St-Paul au temps de Marie Louise et William et il y a un passage ou il raconte et je cite ……nous savons que des familles Abénakis cultivaient la terre a Arthabaska.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Plus dans Centre-du-Québec

  • Ferme du Bassin

    Ferme du Bassin La Ferme du Bassin est une ferme éducative et pédagogique destinée aux jeunes et...

  • Plaisirs d’hiver

    Plaisirs d’hiver Parée de ses blancs atours, la région du Centre-du-Québec devient tout simplement féerique en hiver. Les amateurs de tourisme hivernal peuvent s’y rendre et y pratiquer une foule d’activités : ski alpin, ski de randonnée, pêche blanche, motoneige, patinage, glissade sur chambre à air et véhicule tout terrain, villages pittoresques...

  • Nature et plein air

    Nature et plein air Équitation La Ferme du Joual Vair offre des excursions de deux à cinq jours vous permettant de profiter au maximum de vacances à cheval en milieu naturel. La Ferme du Joual Vair offre un circuit de grande évasion, bien structuré avec hébergement et repas. Ces forfaits de réputation...

  • Agrotourisme

    Agrotourisme dans le Centre-du-Québec Fermes, vignobles, vergers Vignoble Sainte-Eulalie : 895, rue des Ormes, Sainte-Eulalie G0Z 1E0...

  • Vélo dans le Centre-du-Québec

    Vélo dans le Centre-du-Québec Peu importe le moyen pour découvrir le Centre-du-Québec, la variété de paysages vous enchantera. À vélo, c’est au-delà de mille kilomètres de pistes et circuits cyclables qui vous attendent répondant aux préoccupations des petites familles comme de ceux recherchant les défis. En fait, la région est une belle...

  • Route de trouvailles gourmandes

    Route des trouvailles gourmandes Le Centre-du-Québec a toujours été reconnu pour sa vocation agricole. La route des trouvailles gourmandes, connue également comme Route des fromages, canneberges et trouvallies gourmandes vous permettra de remplir votre panier de savoureux fromages, avec un choix de plus de 80 variétés différentes, incluant des fromages de chèvre...

  • Galeries d’art

    Galeries d’art, antiquaires dans le Centre-du-Québec Circuit d’ateliers, de galeries d’art, de musées de la MRC de Drummond : La Municipalité régionale de comté de Drummond offre aux amateurs d’arts visuels un circuit regroupant une douzaine d’ateliers, de galeries d’art et de musées de son territoire. Les visiteurs pourront découvrir la passion...

  • Au pays de l’oie blanche

    Circuit Au pays de l’oie blanche En suivant cet itinéraire du Centre-du-Québec, où l’appel des oies est roi et où se côtoient culture et parfums du terroir, vous ferrez de belles expériences auditives, particulièrement à Baie-du-Febvre, l’endroit idéal pour admirer l’oie des neiges qui y migre chaque année. Au printemps et l’automne,...

  • Sur les rives du St-Laurent

    Circuit sur les rives du Saint-Laurent Bordé par le fleuve, ce circuit touristique permet de parcourir Bécancour et ses environs afin d’apprécier les paysages où une touche moderne rehausse ces parages naturels parsemés de bâtiments historiques. Le circuit Sur les rives du Saint-Laurent plonge le visiteur en cœur de l’histoire, en le...