Ville de Québec

Saint-Louis-de-Courville

Saint-Louis-de-Courville

Saint-Louis-de-Courville

C’est en 1634 que Martin Prévost, s’établit sur le territoire de la seigneurie de Beauport, fondée la même année et concédée par la Compagnie de la Nouvelle-France à Robert Giffard de Moncel. Ainsi commence le peuplement de ce territoire, situé tout près du village de Québec. Mais l’histoire de l’ancienne municipalité de Saint-Louis-de-Courville est beaucoup plus récente.

Au début du XXe siècle, l’usine de Montmorency Cotton Mills, située au pied de la chute Montmorency, est en plein essor. Elle engage un grand nombre de travailleurs et des ouvriers ne trouvent plus à se loger au « Bas du Sault ». Ainsi certains gravissent la falaise pour s’établir au « Haut du Sault ». Ce secteur devient d’autant plus intéressant que l’ancienne maison Haldimand devient Kent House Hotel, un hôtel de luxe qui peut fournir du travail. Accessible par chemin de fer, l’hôtel est en effet un lieu couru pour son golf de 18 trous, pour le premier zoo de la région de Québec, pour son théâtre rustique et, l’hiver, pour ses glissoires et « son patinoire » (au masculin, à l’époque).

Ainsi, en 1910, on compte 230 familles dans la future municipalité de Courville. Compte tenu du nombre de résidents et de l’éloignement de l’église de Notre-Dame-de-Beauport, le 22 juillet 1910, l’archevêque Bégin répond favorablement à la requête des résidents et érige canoniquement la paroisse de Saint-Louis-de-Courville. La même année, la municipalité de paroisse de Saint-Louis-de-Courville est constituée civilement.

La paroisse est constituée par détachement de Notre-Dame-de-Beauport (La Nativité-de-Notre-Dame) et de Saint-Grégoire-de-Montmorency. Son territoire est borné par la rivière Montmorency, la falaise et la limite est de la municipalité de Villeneuve.

La paroisse de Saint-Louis-de-Courville est placée sous le patronage de saint Louis, le roi Louis IX, canonisé en 1297, moins de 30 ans après sa mort. L’appellation honore également l’archevêque Louis-Nazaire Bégin et l’un des premiers habitants du secteur, Charles Cadieu dit Courville.

Dès l’arrivée du premier curé, l’abbé Salustre Bélanger, on célèbre une première messe dans la grange de Madame Isaï Tessier-Laplante. En 1911, on entreprend la construction de l’église et du presbytère. Bénite en 1913, l’église dans le style roman rappelle aux grandes lignes la cathédrale La Major de Marseille, en France, fut rasée par le feu en 1917 et reconstruite en 1919.

En 1920, l’école secondaire François-Boutin y est ouverte. Dans les années 1920, la population de Saint-Louis-de-Courville est d’environ 1500 personnes.

Le 1er janvier 1976, les municipalités de Courville, Giffard, Sainte-Thérèse-de-Lisieux, Saint-Michel-Archange, Villeneuve et Beauport se regroupent sous le nom de Beauport, mais en 2000, la Loi sur la réforme de l’organisation territoriale municipale des régions métropolitaines de Montréal, de Québec et de l’Outaouais est adoptée par l’Assemblée nationale. Cette loi ordonne notamment le regroupement des municipalités de Beauport, Cap-Rouge, Charlesbourg, Lac-Saint-Charles, L’Ancienne-Lorette, Loretteville, Québec, Saint-Augustin-de-Desmaures, Sainte-Foy, Saint-Émile, Sillery, Val-Bélair et Vanier sous le nom de Québec. Le 31 décembre 2001 les villes fusionnées cessent d’exister et la nouvelle ville de Québec naît.

Notons finalement qu’en 2001, les paroisses canoniques Saint-Grégoire-de-Montmorency, Saint-Louis-de-Courville, Saint-Thomas-de-Villeneuve et Sainte-Marguerite-Marie-de-Boischâtel fusionnent pour former la nouvelle paroisse de La Bienheureuse-Marie-Catherine-de-Saint-Augustin.

eglise st louis de courville

Église de Saint-Louis de Courville. Photo : © Fondation du patrimoine religieux du Québec

Voir aussi :

3 Comments

  1. Nicolas Everell

    2013/12/01 at 9:52

    jai une veille photo de st-louis-de-Courville datant des année peut être 20 ou 30 que je pourrais vous faire parvenir contactez moi.

  2. Rodrigue Grenier

    2015/01/22 at 7:04

    J, ai un DVD de 4900 Photos sur les 100 Année de St-Louis de Courville , le Prix est de $ 20.00 dollards

    • Walter Dube

      2017/01/03 at 5:08

      Je veux avoir l’histoire du club de golf Kent House Photo si possible car j’en ai fait
      un résumé de son emplacemnt sur plan de la ville ( en amateur )
      De plus je m’intéresse a l’histoiore des Grenier Emile Théophile ave Royale Courville
      les descendants (Mes neveux ) habitent toujours la Maison ancestrale de 166…?
      Ils auraient ) Georges -Emile Vivant , la famille aurait en main ? leur généalogie
      Est-elle relié à la vôtre soit les Frères D’Emile Théophile soit Joseph ou Théophile
      Ma 1ère épouse était Marguerite Grenier fille de Blanche Garneau et Emile Théophile
      Walter dube, #164, 430 ,57e Ouest G1H-0A9 Québec

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>