Ville de Québec

Rue Mont-Carmel

Rue Mont-Carmel

Rue Mont-Carmel

Le nom de Mont-Carmel apparaît sur le Plan de Québec dessiné par l’arpenteur Jean Bourdon en 1640. L’arpenteur désigne ainsi la colline qui s’élève à l’extrémité sud-ouest de la localité. Le 15 août 1646, ce nom est cité dans le Journal des Jésuites avec la mention d’une croix qui y est installée. La même année, d’après l’historien et l’archiviste Pierre-Georges Roy, un contrat daté du 17 octobre 1646 désigne un terrain « au bas de l’allée Montcalvaire ». D’ailleurs, on peut lire dans un acte notarié de Guillaume Tronquet fait le 19 octobre 1646 la désignation « Allée du Mont-Carmel ».

Ainsi, cette appellation vient sans doute de la présence d’une croix sur la colline. On attribua le nom de Mont Carmel, à cette élévation rocheuse en l’honneur du Mont-Carmel. Les pèlerins de l’ordre hospitalier, dit de Saint-Jeande-Jérusalem, créé vers l’an 1100 et désigné sous le nom de l’ordre de Malte depuis 1530, avait pour vocation de prodiguer des soins aux pèlerins qui se rendaient aux Lieux saints. Les pèlerins allaient, entre autres, au mont Carmel, promontoire rocheux du littoral israélien qui est le lieu d’origine de l'ordre de Notre-Dame-du-Mont-Carmel.

L’historien Marcel Trudel indique aussi que dans le Terrier du Saint-Laurent en 1663 le chemin du Mont-Carmel est mentionné comme le chemin allant à la grange (M. Trudel : Terrier 1663, 1973). Dans le Papier terrier de la Compagnie des Indes occidentales, signé le 17 mars 1668, le nom de Rue du Mont Carmel figure dans un acte : « … derrière les emplacements de la rue Saint-Louis, sur le côté sud-est, et parallèlement à cette rue, un chemin conduit de la place du fort Saint-Louis au Mont-Carmel ; on l’appelle chemin du Mont-Carmel ».

Notons que la forme officielle de cet odonyme est aujourd'hui Rue Mont-Carmel sans la particule de liaison.

Le petit parc du mont Carmel, situé au sud-ouest de la rue Mont-Carmel, a été désigné Parc du Cavalier-du-Moulin. En 1663, le moulin à vent, propriété de Simon Denis de La Trinité, d’abord construit en 1655 sur le cap aux Diamants, fut relocalisé sur le mont Carmel.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>