Ville de Québec

Rue du Porche

Rue du Porche

Rue du Porche

La rue du Porche apparaît sur la carte de Jean Bourdon, dressée en1660. On croit que cette voie de communication a été ainsi nommée en raison d’un porche qui y existait autrefois (il aurait été construit en 1658), mais qui a disparu lors de l’incendie de la Basse-Ville en 1682.

D’après l’historien Marcel Trudel « le 24 mars 1658, on autorise Huboust à bâtir un porche sur la rue Neuve et à faire porter les poutres sur le pignon de Couillart de Lespinay ». M. Trudel ajoute que « rue Neuve (devenue la rue du Porche) … relie la rue Saint-Pierre à la rue Notre-Dame » Cependant, dans sa reconstitution de la carte intitulée Québec vers la fin du Régime français où 44 noms de rues sont localisés, il n’est pas question de la rue du Porche. Cette rue est cependant bien dessinée sur ce plan, mais elle y demeure anonyme.

Ensuite, dans le Papier terrier de la Compagnie des Indes Occidentales, un acte daté du 3 décembre 1667 précise qu’y il existe « d’un costé la ditte rue nommée la rue neuve … par devant sur la rue St. Pierre ».

La rue du Porche semble être restée anonyme dans les documents pendant encore un certain temps. Il en est ainsi, par exemple, pour le Plan figuratif de la rue Notre-Dame, dressé en 1829 par Jean-Baptiste Larue inspecteur des rues de la ville : les noms de rues de ce secteur sont bien mentionnés sur ce document à l’exception de la rue du Porche. En fait, elle est bien dessinée, mais identifiée par l’appellatif Ruelle, tout simplement.

Ainsi, aucune attestation n’a été trouvée du fait que la désignation de la rue remonterait au XVIIe siècle, comme on tend à penser.

On ne rencontre l’odonyme rue Porche que dans les documents de la seconde moitié du XIXe siècle. Par exemple, sur un plan de Québec dressé en 1879 par Henry Whitmer Hopkins figure ce nom. Au XXe siècle, son nom figure sur les cartes dans sa variante actuelle : rue du Porche.

Sources :

  • Jean Pouirier. Noms de rues de Québec au XVIIe siècle, Origine et Histoire.
  • Guide odonymique, 1989. Dossiers toponymiques, 27, Québec Commission de toponymie.
  • Pierre-Georges Roy, Inventaire des procès-verbaux des grands voyers conservés aux Archives de la province de Québec, Beauceville, L'Éclaireur, 1923-1932, 6 t.
  • Marcel Trudel. Le terrier du Saint-Laurent en 1663, Ottawa, Éditions de l’Université d’Ottawa, 1973, 618 p. (Cahiers du Centre de recherche en civilisation canadienne française; 6).
  • Dahl, Edward H. et al. La ville de Québec, 1800-1850 : un inventaire de cartes et plans, Ottawa, Musées nationaux du Canada, 1975, 413 p., ill., cartes (Collection Mercure, Musée national de l’homme, Division de l’histoire; 13).

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>