Ville de Québec

Route de la Nouvelle-France

Route de la Nouvelle-France

Route de la Nouvelle-France

La Route de la Nouvelle-France, raconte l’histoire de la vie urbaine de l’arrondissement de Beauport et relate les chroniques du monde rural de la Côte-de-Beaupré.

Le parcours longe la route 360 et s’étire sur plus de 50 kilomètres pour se terminer au Cap Tourmente. Cette route, c’est le témoignage vivant de l’histoire des premiers arrivants en terre d’Amérique et du patrimoine qu’ils nous ont légué.

En parcourant la pittoresque Route de la Nouvelle-France, les visiteurs découvrent les sites et attraits culturels et historiques de la Côte-de-Beaupré. Partout, des maisons ancestrales aux toits colorés confèrent à cette route un cachet unique.

Sur l’avenue Royale, se succèdent mille maisons, bâtiments et sites patrimoniaux. Ces maisons patrimoniales témoignent tant des cultures française et anglaise que de l’esprit inventif des Québécois. Grange vieillotte, croix de chemin, chapelle de procession ou caveau à légumes à demi enfoui sous la terre, cette artère évoque le passé agricole et le caractère rural de la Côte-de-Beaupré. Le tout offre au voyageur quatre siècles de vie intense à découvrir.

Vous pourrez en outre y visiter, à l’instar de plus d’un million et demi de visiteurs chaque année, le grandiose sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré, le plus ancien lieu de pèlerinage d’Amérique du Nord.

Des hauteurs du Vieux-Québec jusqu’au site de la première ferme implantée par Champlain au Cap Tourmente, les touristes découvrent l’évolution de cette voie tracée par monseigneur de Laval, premier évêque de Québec, à travers les quartiers urbains de la Ville de Québec et le décor rural de la Côte-de-Beaupré.

En toile de fond : la chaîne des Laurentides et son imposant mont Sainte-Anne; des points de vues sur le Saint-Laurent et l’île d’Orléans; la ville de Québec non loin, qui trône splendidement au haut du cap Diamant.

Parmi les attraits naturels incontournables, il faut voir le Mont-Sainte-Anne, l’un des hauts lieux du ski dans l’est de l’Amérique du Nord ; la splendide chute Montmorency, que l’on peut admirer en téléphérique ; le bouillonnant Canyon Sainte-Anne, que l’on peut traverser sur un pont suspendu.

Au printemps et à l’automne, le long de la route, on voit des rassemblements d’oies des neiges à Cap-Tourmente.

Ces trésors qui jalonnent la route vous feront vivre des expériences époustouflantes où la nature, l’histoire, les arts et l’émerveillement se côtoient.

Vous pouvez longer une partie de la Route de la Nouvelle-France à vélo grâce au Corridor du Littoral (Route Verte), qui relie Québec au parc de la Chute Montmorency sur 10 km en bordure du Saint-Laurent.

Remarquez que la Route de la Nouvelle-France est l’une des plus vieilles artères de l’Amérique du Nord. Elle relie le Vieux-Québec à la Côte-de-Beaupré et nous ramène les souvenirs de cette voie tracée par Monseigneur de Laval et jadis empruntée par les habitants de la Côte-de-Beaupré pour acheminer les denrées au centre ville de Québec.

Pour en apprendre plus, visitez le site Web de la Route de la Nouvelle-France : cotedebeaupre.com

beaupre

Route de la Nouvelle-France. Église et couvent de Beauport. Source de la photographie : Site Web de la Route de la Nouvelle-France

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>