Ville de Québec

Redoute Dauphine

Redoute Dauphine

Redoute Dauphine

La construction de la redoute Dauphine, qui pouvait loger jusqu’à cents combattants, commença en 1712. Cependant, la paix de 1713 signée à Utrecht met fin aux travaux, qui ne recommencent qu’en 1748 avec l’arrivée en Nouvelle-France des compagnies de la Marine et du régiment de Karrer.

À partir de ce moment, la redoute servit comme caserne, comme prison et comme entrepôt.

La redoute était encerclée par un mur de protection percé d’embrasures à canons. À la même époque commence la construction d’un édifice long de 160 mètres qui reçoit le nom de Nouvelles Casernes.

Le secteur des casernes est entouré d’un mur d’enceinte l’isolant ainsi de la ville et de la population civile.

Après la conquête, les soldats de l’infanterie de l’armée britannique, puis le Royal Artillery Regiment, logent dans ces casernes.

Au XIXe siècle, la redoute Dauphine a servi de logis et de mess aux officiers du Royal Artillery Regiment. Plus tard, d’autres bâtiments furent édifiés.

En 1879, le gouvernement canadien fonde ici une usine de munitions de l’armée, et la redoute Dauphine sert de résidence au directeur.

Les usines ont été fermées en 1964.

redoute dauphine

Redoute Dauphine, photo © Tous droits réservés : Carol Proulx, cadrenature.blogspot.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>