Ville de Québec

Quartier de Place-Royale

Quartier de Place-Royale

Quartier de Place-Royale

Sise devant l’église de Notre-Dame-des-Victoires, la place Royale a donné son nom à tout un secteur de la ville de Québec, le quartier de Place Royal, partie de la Basse-Ville, aux abords du fleuve. Ce quartier fut le berceau de Québec et au XVIIe siècle, toute la vie de la ville s’y déroulait.

Avant l’arrivée des Français, le site avait été fréquenté par des Amérindiens. Les archéologues y ont trouvé et identifié des vestiges datant d’au moins deux mille ans, liés à trois groupes: les Iroquois Laurentiens, les Algonquiens et les nomades du Sylvicole Moyen. Tous ses peuples s’y installaient pour pêcher l’anguille et y échanger des biens.

C’est ici que le 3 juillet 1608, Samuel de Champlain débarque pour établir un comptoir de traite de fourrures après avoir traversé l’Atlantique à bord du Don de Dieu. Ce vaisseau figure aujourd’hui sur les armoiries de la Ville de Québec dont la devise est Don de Dieu feray faloir.

Champlain fait ériger le premier bâtiment de la future ville: l’Abitation, et à ses abords un petit village prend naissance. Ensuite, alors que les activités religieuses et administratives se déroulent au haut du cap, en Haute-Ville, les activités portuaires et commerciales se développent en Basse-Ville, entre le Saint-Laurent et le cap.

Lors du siège de Québec de 1759, le secteur est bombardé sans répit et n’en reste que ruines, mais le quartier reprend ses activités commerciales vers la fin du XVIIIe siècle.

Au début du XXe siècle, les activités économiques se déplacent vers d’autres quartiers de la ville et dans les banlieues, la vielle Basse-Ville est appauvrie et abandonnée. Ses maisons qui datent de l’époque du régime français sont surhaussées, défigurées, cèdent à des toits plats leurs anciens toits à deux versants, typiques de la Nouvelle-France. Certaines sont simplement démolies.

Mais les vieux murs de la plupart des maisons demeurent et au cours des années 1960, le ministère des Affaires culturelles du Québec entreprend un programme d revitalisation du quartier de Place-Royale (en fait, le programme débute en 1959, avec la restauration de la maison Chevalier).

Ce programme ambitieux s’étend sur une quinzaine d’années. De nombreuses immeubles de la place Royale, des rues du Cul-de-Sac, du Marché-Champlain, Sous-le-Fort, Saint-Pierre sont restaurés et reconstitués suivant les données historiques et archéologiques.

Toutes ses maisons retrouvent alors leur aspect de la Nouvelle-France ou du début du régime anglais. Ces structures ont pour la plupart leurs murs de pierre d’origine. Certaines ont même leurs caves voûtées d’origine.

Aujourd’hui, le quartier de Place-Royale représente la plus grande concentration de maisons des XVIIe et du XVIIIe siècles en Amérique du Nord. Ses hautes maisons de pierre, séparées par des murs coupe-feu et ayant peu de décorations de bois à l’extérieur, ont pris graduellement cette forme après l’incendie de 1682 qui détruisit 55 maisons. Après le désastre, de nouvelles normes de construction de Québec exclurent les matériaux inflammables et imposèrent la présence de coupe-feu et d’échelles sur les toitures.

quartier de place royale

Quartier de Place-Royale. Photo : © YaniQc

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>