Ville de Québec

Politique incendiaire

Politique incendiaire

Politique incendiaire

Dès les premiers temps de la Nouvelle-France, Québec a été le centre administratif du peuplement français en Amérique.

Le gouverneur de la colonie et le Conseil Souverain siégeaient au Château Saint-Louis, situé près de la place d'Armes et du palais de l'Intendant.

En 1763, l’Angleterre prend possession du Canada. En 1791, elle procède à la division de la colonie en deux provinces: le Haut-Canada (Ontario) et le Bas-Canada (Québec).

La ville de Newark (aujourd'hui, Niagara-on-the-Lake), puis Yorktown (Toronto), sont choisies comme capitale du Haut-Canada, et Québec est désignée comme capitale du Bas-Canada.

Le choix allait de soi. La ville avait été la capitale de la colonie depuis les premiers temps. C’était un centre économique d’envergure, situé stratégiquement au point d'arrivée de la navigation océanique.

L'Acte constitutionnel de 1791 accordait également un parlement aux deux Canada. À Québec, celui-ci siégea dans l'ancien palais épiscopal, situé dans le parc Montmorency.

En 1840, l'Acte d'Union réunit les deux Canadas, et la ville de Kingston fut choisie comme capitale. Mais quatre années plus tard, on décida de changer pour Montréal.

En 1849, quelques citoyens, mécontents de la conjoncture économique et de l'adoption de la loi des indemnités allouées aux résidents du Bas–Canada à la suite de l’Insurrection des Patriotes de 1837-38, mettent le feu au parlement, à Montréal.

Après cette crise, dite annexionniste puisque les rebelles suggéraient de s'unir aux États-Unis, Montréal est déchue de son titre de capitale.

On suggère alors que les villes de Toronto et de Québec deviennent tour à tour capitale. Le Parlement s'y réunirait alternativement tous les quatre ans.

À Québec, le Parlement siège à nouveau dans l'ancien palais épiscopal, mais en 1854, un incendie ravage l'édifice.

On loua alors le couvent des Sœurs de la Charité, lequel venait tout juste d'être endommagé lui aussi par feu.

Mais trois mois plus tard, un incendie détruisit à nouveau l'édifice.

Le Parlement est installé alors temporairement dans les locaux de l'Académie de musique de la rue Saint-Louis et dans l'ancien Palais de Justice, mais par la suite il déménage à Toronto (en 1856).

En 1859, on construisit sur le site même du parlement détruit en 1854, un autre édifice où les députés siégèrent l'année suivante à leur retour de Toronto.

C'est dans cette enceinte que se tint la Conférence de 1864, au cours de laquelle fut rédigé le premier projet de ce qui deviendrait l'Acte de l'Amérique du nord Britannique , qui donnera naissance au Canada en 1867.

Le bâtiment, détruit à nouveau par les flammes en 1883, ne sera pas reconstruit. L'endroit est devenu depuis le parc Montmorency.

vue panoramique quebec

Vue panoramique de Québec. Photo : © GrandQuebec

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>