Ville de Québec

Place Royale

Place Royale

Place Royale

Le quartier de la place Royale, limité par la rue Dalhousie, la côte de la Montagne, la rue Champlain et par la falaise vers le nord, est l’un des plus anciens lieux d’habitation des colons européens en Amérique du Nord.

Il semble qu’une cité amérindienne s’y trouvait déjà 3000 à 4000 ans avant Jésus Christ.

C’est sur cette place que le premier établissement permanent de la Nouvelle-France fut établi, et c’est pourquoi on l’appelle le berceau de la civilisation française en Amérique.

On peut voir, près du parvis de l’église de Notre-Dame-des-Victoires, un cercle de granit noir marquant les vestiges de l’emplacement d’une des tourelles et d’une partie d’un mur de la supposée seconde Habitation de Champlain, dont les fondations de pierre ont été retrouvées en 1976. En effet, Samuel de Champlain y construit, en 1608, sa première Abitation qui avait les allures d’un château fort et qui servait à la fois de résidence et de comptoir pour le commerce de fourrures. Il ne subsite aucune trace de la première habitation faite de bois, érigée sur ce site, mais la place occupe l’emplacement du jardin de l’habitation de Champlain.

Entre 1624 et 1627, une deuxième maison y est érigée, plus spacieuse. Vers 1660, cet immeuble fut transformé en magasin du Roi. Lors de l’incendie de 1682 de la Basse-Ville, une partie de cette maison fut détruite et c’est sur le site vacant qu’en 1687, on érigea l’église de Notre-Dame-des-Victoires.

place royale

Cependant, la première chapelle de Québec fut édifiée ici par les Récollets l’année de leur arrivée en Nouvelle-France, en 1615. Dans cette chapelle eut lieu la consécration de la Nouvelle-France à saint-Joseph en 1624.

Dès 1640, la place Royale devient la première place publique de Québec. En 1673, on en fait une place de marché et on l’appelait place du Marché, la Grande place ou place publique. À l’époque, des marchands bâtissent leurs maisons de chaque côté de la place qui devient le coeur de l’activité commerciale de la colonie. Lors de la guerre de la Conquête, du 12 juillet au 13 septembre 1759, plus de 10 mille bombes tombent sur la ville et la place Royale est incendiée.

Le site est baptisé la place Royale en 1686, après l’installation d’un buste du roi Louis XIV, mais au XIXe siècle, on rebaptise la place « le carré Notre-Dame » et ce n’est qu’au milieu du XXe siècle que la place retrouve son nom de place Royale. Selon l’historien Louis Beaudet, cet espace a également porté le nom de Place de Champlain. Sur son plan de la ville daté de 1660, l’arpenteur Jean Bourdon qui montre cette place lui donne le nom de « place d’armes ». Dans le Papier terrier de la Compagnie des Indes Occidentales, un acte de décembre 1667 mentionne « la grande place publique ». Le cartographe Robert de Villeneuve lui a attribué l’appellation de Place de Québec sur son plan de la Basse-Ville de Québec daté du 10 novembre 1685. Cet espace a repris officiellement l’appellation de Place Royale en 1957.

En 1967, le gouvernement du Québec adopte une loi visant à promouvoir la restauration de la place Royale, et ses maisons ont été reconstruites.

Aujourd’hui, plusieurs des maisons encadrant la place Royale ont retrouvé leur état original.

place royale

Photo © Nicolas Trunov

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Pingback: Female Fundamentals | Feeling Festive | festive fun, Happy Holidays, health and prosperity, joy, love, Merry Christmas, Seasons Greetings! | Gratitude, Women | | Female Fundamentals

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>