Ville de Québec

Escalier Casse-Cou

Escalier Casse-Cou

Escalier Casse-Cou

L’escalier Champlain, plus connu sous le nom d’escalier Casse-Cou, remonte aux premiers temps de la Nouvelle-France. Il apparaît sur le plan de la ville de Québec en 1660. L’escalier de 58 degrés donne sur la rue du Petit-Champlain et permet d’accéder aux restaurants et boutiques du Quartier Petit–Champlain.

En fait, « l’escalier de la basse-ville remonte aux premiers temps de la colonie » (L. Beaudet, 1890). La présence d’un escalier à cet endroit précis est antérieure à 1640 puisque cette année-là, l’arpenteur-ingénieur Jean Bourdon écrit sur son Plan de Québec : « Escalier allant sur le Cap », le terme cap se référant au cap aux Diamants. L’ingénieur Levasseur de Néré a même dessiné les marches de cet escalier sur son célèbre plan de Québec en 1709 (L. Noppen, 1989). – auteurs cités dans Noms de rues de Québec au XVIIIe siècle, origine et histoire, de Jean Poirier.

En février 1698, le Conseil souverain de la Nouvelle-France adopta une ordonnance spéciale concernant cet escalier: «il est fait défense aux bourgeois et habitants de la Basse-Ville de faire monter ni descendre par l’escalier qui aboutit de la haute à basse ville, à la rue Sous-le-Fort, aucun bestiau, sous peine d’amende.»

Le fondateur de cet escalier a certainement emprunté ce qui était à l’origine un sentier naturel qui conduisait à l’Abitation de Champlain.

L’ingénieur et architecte Charles Baillairgé l’avait restauré en 1889 et l’escalier Casse-Cou a été rénové au moins deux fois depuis.

Cet escalier avait été connu sous le nom d’Escalier du Quêteux appellation d’origine obscure. Un « quêteux » aurait pu, par exemple, recueillir des aumônes dans cet escalier. Il est connu sous les vocables de : Escalier; Escalier de la Basse-Ville et Escalier Casse-Cou, son nom officiel. Le nom d’Escalier Champlain lui vient sans doute de la rue Champlain dont il était le prolongement comme l’atteste le recensement de 1716 : « Depuis le haut de l’escalier jusqu’au bout du Cap au Diamant ». Cette voie appelée plus tard Rue De Meules est aujourd’hui nommée Rue du Petit-Champlain. La rue de l’Escalier, comme l’escalier lui-même, atteignait la courbe de la côte de la Montagne. « Ruette qui, partant du carrefour des rues Notre-Dame et Sous-le-Fort, … conduit à la Côte-de-la-Montagne; c’est une variante du futur tracé de la « rue de l’escalier » » (M. Trudel : Terrier 1663, 1973). Un nouvel escalier de 53 marches, construit en 1999, réunit le tournant de la côte de la Montagne à la place Royale.

Ce sont les gens du quartier qui lui ont trouvé ce nom qui lui va si bien quand on constate la raideur de la pente à monter ou à descendre. Ce nom vient probablement du havre du Cul-de-sac qui, jusqu’à la seconde moitié du XIXe siècle, atteignait la maison Chevalier. Une autre version pourtant nous renvoie vers les temps de l’attaque américaine, quand les soldats Américains auraient nommé cet escalier Break Neck Steps (Escalier Casse-cou).

escalier casse cou

Escalier Champlain. photo : © Tous droits réservés Carol Proulx, cadrenature.blogspot.com

escalier casse-cou

Escalier Casse-Cou. Photo : V. Petrovskiy

Pour en apprendre plus :

1 commentaire

  1. fernand

    2010/12/23 at 5:00

    bonjour je veux sa voir quelle est le nom de lescalier
    aux bout de la rue champlin ils a 300 marche et plus
    on veux aller voir sa a no vacance de 2 se maine a quebec

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>