Château Haldimand

Château Haldimand

Le Château Haldimand a été bâti entre 1784 et 1787. Sa construction est commandée par le gouverneur Frederick Haldimand. Il était situé en face du Château Saint-Louis, qui disparaîtra en 1834 dans un incendie. On raconte que le gouverneur se rendait lui-même sur le chantier chaque matin, se fâchait, intimidait et même enguirlandait les ouvriers.

Le Château Haldimand, construit en pierre, mesurait 100 pieds de long et comportait trois étages avec des combles. Tout comme le Château Saint-Louis, le Château Haldimand a joué un rôle important dans l’histoire de Québec. Il a été le siège du gouvernement colonial et il a abrité les gouverneurs et leurs familles. Tout comme le Château Saint-Louis, il a connu les réceptions somptueuses de l’élite québécoise, des bals et des dîners officiels.

Cependant, contrairement à son aîné, il n’a jamais été reconstruit. Dans les années 1820, le gouverneur le cède à la ville de Québec. Le Château Haldimand servit pendant un temps d’atelier au peintre Antoine Plamondon. Ensuite, le 12 mai 1857, le château devient l’École normale Laval, après avoir connu diverses vocations.

Trois ans plus tard, en 1860, le gouvernement de la province de Québec y établit l’Assemblée législative et des bureaux de l’administration. Professeurs et élèves de l’école déménagent alors dans la maison des Jésuites, rue Dauphine. En mars 1865, le Château Haldimand redevient le siège de l’École Normale, jusqu’en 1892, l’année où il est démoli pour faire place au Château Frontenac.

Ce bâtiment historique est démoli pour faire place aux premières ailes de l’hôtel Château Frontenac, tout comme les maisons de la rue des Carrières et de la rue Saint-Louis quelques années plus tard, mais sur un mur du Château Frontenac, face à la place d’Armes, une plaque commémore le bâtiment disparu qui s’y dressait.

Chose curieuse, le Château Haldimand est resté dans l’histoire sous le nom de Vieux Château, par rapport au Château Saint-Louis, détruit par les flammen en 1834.

château haldimand

Le château Haldimand au milieu du XIXe siècle. Photo : auteur inconnu, photo du domaine public

Haldimand

Frederick Haldiman

Le gouverneur Frederick Haldimand, portrait de l’époque

Lire aussi :

Laisser un commentaire