Cantons de l'Est

Théâtre Granada

Théâtre Granada

Théâtre Granada

Le Théâtre Granada se dresse au centre-ville de Sherbrooke. Ce splendide édifice est un symbole de la vie culturelle des habitants des Cantons-de-l’Est.

Le bâtiment fut érigé en 1928 par la United Amusement Corporation Ltd, filiale de Famous Players, une des importantes chaînes de salles de cinéma. Ses plans ont été dessinés par Daniel J. Crighton, architecte montréalais d’origine écossaise. Le décor intérieur du théâtre a été conçu par Emmanuel Briffa, à qui l’on doit la décoration d’une soixantaine de cinémas au Canada, soit la majorité des salles de type atmosphérique.

Le Théâtre Granada fut longtemps utilisé comme cinéma. On y a projeté des actualités nationales et internationales, des films de Charlie Chaplin, d’Errol Flynn, de Laurel & Hardy et de quelques autres célébrités de l’époque. Le premier long-métrage présenté au théâtre, en 1929, fut Street Angel de Frank Borzage.

Des films sont projetés au Théâtre Granada jusqu’en 1983.

Parmi les grands moments du Théâtre, on rappellera ces artistes : l’Orchestre Symphonique de Sherbrooke, Louis Armstrong et son orchestre, Gaby Morlay, Les Ballets Russes de Monte-Carlo, Maurice Chevalier, Luis Mariano et Raoul Jobin, et les spectacles suivants : l’opéra-bouffe Le Caïd, Le Barbier de Séville, le spectacle de la Famille Von Trapp, Rhapsody in blue de Gershwin, Ti-Coq et La Traviata.

Il s’agit d’une salle tellement multifonctionnelle qu’elle peut également accueillir des banquets, des défilés de mode, les fêtes de Noël, des colloques, des conférences et diverses réunions.

En 1997, la Ville de Sherbrooke a acquis le Théâtre Granada grâce à un don de la Fondation J.A. Louis Lagassé. Depuis, il est géré par Animation Centre-Ville Sherbrooke. Le Théâtre Granada a été classé lieu historique patrimonial du Canada.

Le Granada demeure aujourd’hui le seul théâtre d’atmosphère au Canada à avoir conservé son intégrité architecturale. Par la qualité, la richesse et l’exotisme de son décor intérieur, il témoigne de l’histoire des salles de style atmosphérique, phénomène qui a marqué la conception des cinémas au cours des années 1920.

On peut admirer les murs du hall et les couloirs peints, ornés d’urnes et de statues de plâtre. La salle de spectacle a conservé son riche décor mural et son plafond bleuté d’origine, qui donnent l’impression de se retrouver sous un ciel nocturne, dans un grand amphithéâtre extérieur. Dans la plus pure tradition atmosphérique, le décor mural de la salle recrée l’ambiance d’une cour intérieure espagnole. L’ornementation est abondante, avec des fenêtres ouvrant sur des paysages peints, des toits, des balcons et des gargouilles, le tout surmonté d’arbres peints se découpant sur un ciel garni de nuages éclairés par la lune.

Site web du Théâtre Granada : www.theatregranada.com

théâtre granada

La façade du théâtre à ses débuts. Source de la photographie : Site Web du Théâtre Granada

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>