Cantons de l'Est

Mines en Estrie

Mines en Estrie

L’industrie minière dans les Cantons de l’Est

La colonisation et le peuplement des terres qui reçoivent le nom de Eastern Townships ou Cantons de l’Est mène à l’approfondissement des connaissances du sous-sol estrien et l’on découvre de riches gisements dans les profondeurs des terres locales.

Au grand plaisir des géologues, des autorités et des habitants, vers le milieu du XIXe siècle, on y découvre de l’amiante, de l’argent, du chrome, du cuivre et du soufre. Les investisseurs y voient une ressource inépuisable de profit et le développement minier a lieu.

L’ouverture de la première mine de cuivre dans la région remonte à 1856. Il s’agit de la mine Harvey Hill qui se trouve dans le canton de Leeds. Quelques mois plus tard, d’autres mines voient le jour dans les cantons d’Acton et d’Ascot donnant une impulsion considérable au développement économique de l’Estrie.

La guerre de Sécession américaine qui a lieu de 1861 à 1865, faisant rage chez les voisins du sud tombe comme un cadeau du ciel pour les investisseurs, parce que ces derniers vendent du cuivre pour l’industrie de guerre à des prix exorbitants, en retirant des profits incroyables.

À l’époque, la mine Acton est considérée comme la mine de cuivre la plus importante au monde. À Lennoxville, on fait construire une fonderie pour faire face à la demande croissante de minerai. C’est à ce moment que les Cantons de l’Est sont surnommés  «le berceau des mines de cuivre au Canada».

La fin de la guerre chez les voisins provoque la tristesse généralisée au Canada, entraînant malheureusement la chute de la demande en minéraux. Certaines mines sont fermées, d’autres réduisent leur production.

Toutefois, malgré les « malheurs de la paix retrouvée», deux mines, celle de Capelton, ouverte en 1863 et opérationnelle jusqu’en 1907 et celle d’Eustis, inaugurée en 1865 et fonctionnant jusqu’à 1939, continuent de dominer l’industrie du cuivre et du soufre au Québec pendant encore des décennies. Elles permettront de combler les besoins de la province en cuivre, en soufre et en argent jusqu’à la découverte des gisements dans le Nord-Ouest.

D’autres mines ont été ouvertes afin d’exploiter des gisements cuprifères à Orford, en bordure du lac Memphrémagog, sans succès.

Vers 1860, on découvre en Estrie de riches concentrations de roches amiantifères et du chrysotile. Dix ans plus tard, sa valeur est en hausse et un grand nombre de produits pouvant être fabriqués à partir de ses fibres commencent à être fabriqués.

En conséquence, des mines sont ouvertes à Coleraine, Black Lake, Kingsville (dans la région des Mines et des Lacs) et à Asbestos. L’amiante québécois est de qualité supérieure et détrône vite les fibres provenant d’Italie et d’autres pays. On appelle l’amiante : l’or blanc. Bien que les mines d’amiante citées se trouvent dans la région des Chaudière-Appalaches, les Cantons de l’Est en profitent parce que les voies de transport et les usines de transformation se trouvent sur leur territoire.

D’ailleurs, la production du chrome, un minerai considérée comme extrêmement rare, obtient une grande importance dans la région. Le chrome est extrait des gisement du lac Memphrémagog, du lac Nicolet, dans les canton de Wolfe, de Wolfestown et de Leeds (mais c’est à Black Lake qu’une exploitation soutenue a lieu).

La demande de chrome diminue vers le début du XXe siècle, mais « par bonheur », la Première Guerre mondiale éclate en 1914 et au cours de la guerre, les gisements de chrome de la région deviennent d’une importance stratégique dans la fabrication de matériel militaire.

La guerre prend « malheureusement » fin en 1918, et l’exploitation de chrome s’éteint graduellement.

Aujourd’hui, les mines de chrome, de cuivre et de soufre de l’Estrie ont cessé leurs opérations et les mines d’amiante ont peu d’avenir.

Enfin, les gisements minéralogiques des Cantons de l’Est dépendent de la conjoncture internationale changeante. Qui sait ce qui se passera…

Lire aussi :

1 commentaire

  1. Denis Gagné

    2012/04/12 at 4:13

    Bonjour a vous pouvez vous me dire si vous avez déjà entendu parler ou lu des articles ou témoignages de personnes qui prétendrais avoir trouvé de l’or dans les Cantons De L’est ou bien a Sutton , Bromont , Granby, Monté Régie
    Bien à vous de Denis Gagné
    12-04-2012

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>