Cantons de l'Est

Marbleton

Marbleton

Marbleton

L’ancien village de Marbleton, niché au pied des Appalaches dans une vallée verdoyante, constitue aujourd’hui un secteur de la municipalité de Dudswell (après la fusion de 1995 entre Dudswell, Bishopton et Marbleton).

Marbleton, entouré de collines, se dresse aux abords du lac d’Argent. La localité fait partie de l’Association des plus beaux villages du Québec.

Les premières familles y viennent vers le début du XIXe siècle. En 1824, on y fait l’exploitation d’un gisement de calcaire. Ensuite, en 1850, on y ouvre une carrière de marbre qui a inspiré le nom du village.

Profitant de l’essor économique de la localité, de nombreux immigrants en provenance des États-Unis, d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande, ainsi que des Canadiens francophones venus de la Vallée surpeuplée du Saint-Laurent, s’y installent. Une église catholique et une église anglicane, érigées au XIXe siècle, témoignent de cette période.

Le patrimoine architectural de Marbleton reflète l’influence anglo-saxonne. Un Parcours du patrimoine de Dudswell, conçu et développé par les résidents, permet d’apprécier la richesse de ces édifices. On y admire les Châteaux de bois, les maisons P. Labbé et Audit-Weston, des résidences datant du XIXe siècle, des églises de bois, dont l’église anglicane Saint-Paul, construite en 1851 et classée monument historique.

Dans l’un des plus remarquables de ces édifices se trouve la Maison de la Culture et l’office du tourisme. Auparavant, cette maison servit d’étable, de restaurant, de magasin, de salon de coiffure, de bureau de poste et d’école.

Tout près du village, on trouve un terrain de golf de 9 trous et la Forêt habitée de Dudswell, qui offre des vues panoramiques sur la vallée.

Un Centre d’interprétation de la chaux, connu sous le nom de Maison de Lime Ridge, témoigne du patrimoine industriel de Marbleton et de la vie du village minier, aujourd’hui disparu.

L’ancienne boutique de forge d’Amédée Lemelin peut également être visitée. Cette forge (Centre d’interprétation de la forge de Dudswell) permet de découvrir l’un des plus vieux métiers du monde.

En été, tous les dimanches matin, l’ancienne carrière de marbre se métamorphose et accueille les visiteurs pour les matinées musicales Sons et Brioches, qui présentent pendant près d’une heure un spectacle à l’acoustique exceptionnelle.

Pour les amateurs de plein air, notons qu’il y a à Marblelton une plage municipale avec un parc et des aires de pique-nique. Sur la rivière Saint-François, qui coule à proximité, on peut faire des promenades en canot.

N’oublions pas la boucherie-charcuterie Laval Lemelin, dans la rue Champlain, qui propose de délicieux pâtés de canard maison.

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Etienne Bolduc

    2010/10/21 at 10:33

    Je viens de Marbleton et je peux vous dire qu’il y a des grosses erreurs dans le texte.
    “la compagnie rymont qui exploite” On doit lire Graymont et non pas rymont et l’industrie de la chaux existe toujours. C’est un grosse mines de chaux qui emplois une centaine de personne.

    Merci de bien vouloir corriger les erreurs

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>