Cantons de l'Est

La Fresque de Weedon

La Fresque de Weedon

La Fresque de Weedon

La Fresque de Weedon est devenue l’un des attraits majeurs des Cantons-de-l’Est, notamment de la Vallée du Richelieu. Cette œuvre a été créée par des citoyens de la municipalité de Weedon qui, rêvant d’embellir une section du village, ont choisi de peindre une immense fresque sur les murs de différents bâtiments.

Un Comité de la Fresque de Weedon a été formé en 2004 et les résidents furent invités à participer bénévolement, avec le groupe des «Peintres en Liberté», à la réalisation de l’œuvre. Des centaines de citoyens ont ainsi pris part à cette création.

Les scènes représentent des paysages de la région, tels le pont de fer au dessus de la rivière St-François, le lac Louise, la rivière au Saumon, le barrage St-Gérard, une vue du village de Fontainebleau (secteur de Weedon), le Parc du Vieux Moulin, la Gare de Weedon, une scène du train Québec Central, et quelques autres.

La Fresque de Weedon se trouve au bas du village de Weedon, près de la voie ferrée.

Coordonnées du Comité de la Fresque de Weedon :

548, Saint-Janvier
Weedon
J0B 3J0

Téléphone: 819 877 2692

Site web de la Fresque de Weedon : sympatico.ca/lucienneg/fresque

fresque weedon

Train Québec Central. Détail de la fresque. Image libre de droits.

Municipalité de canton de Weedon

Occupant la partie nord de la MRC du Haut-Saint-François en Estrie, cette municipalité est située à environ 25 km au nord-est d’East Angus, près de Marbleton, plus au sud-ouest. Le lac Louise, la rivière Saint-François et la rivière au Canard constituent les entités hydrographiques les plus importantes du territoire. L’histoire weedonnaise commence en 1835, avec la concession, par le gouvernement bas-canadien, de 202 ha de terre au major Toussaint Hubert Goddu, en guise de reconnaissance pour services rendus au cours de la guerre canado-américaine de 1812-1814.

En 1841, le premier pionnier, Germain Biron, mort en 1869, quitte Westbury pour s’installer en un lieu qui deviendra Weedon. Jusqu’en 1847, il sera seul, avec sa famille à occuper le canton de Weedon, proclamé en 1822. Bientôt, la paroisse de Saint-Janvier, communément désignée sous l’appellation Saint-Janvier-de-Weedon est fondée et sera érigée canoniquement en 1867. Le choix du nom d’un évêque de Bénévent, martyrisé vers 305, revient à monseigneur Cooke, évêque de Trois-Rivières, qui visite les lieux en 1857. La chapelle délabrée offrait alors peu de protection aux froids vils du mois de janvier.

Créée en 1845, la municipalité de Dudswell comprenait les townships de Westbury, de de Dudwell et de Weedon. Elle sera abolie en 1847 et deviendra partie de la municipalité de comté. En 1855, on assistait à la création de la municipalité du canton de Weedon. Le nom retenu, qui identifie, outre le canton, un ruisseau, un chemin et un village, évoque une localité d’Angleterre dans le Buckinghamshire.

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *