Cantons de l'Est

Bromptonville

Bromptonville

Municipalité de Bromptonville

La municipalité de Brompton Falls fut constituée civilement le 20 octobre 1902 à la suite de son détachement du canton de Brompton, situé dans les environs de la ville de Sherbrooke. L’année suivante, Brompton Falls change de nom pour devenir Bromptonville.

Dès ses débuts, la ville se distinguait par ses maisons somptueuses de style victorien qu’on appelait Châteaux. La plupart des résidents étaient des Irlandais.

La ville prend son essor en 1950, avec l’inauguration du barrage de Bromptonville et la venue de la célèbre compagnie Kruger qui fait l’acquisition d’un moulin à papier de la compagnie Brompton Falls Pulp & Paper (le bâtiment central de la compagnie date des années 1870). On considère que plus de la moitié des résidents de Bromptonville y travaillaient dans les années 1950.

En 2001, Bromptonville fusionne avec Sherbrooke. Aujourd’hui, l’ancienne ville de Bromptonville est devenue un arrondissement de la ville de Sherbrooke.

Notons qu’à Bromptonville se trouve l’école secondaire de Bromptonville, une institution privée d’enseignement très renommée au Québec où étudient plus de 400 élèves. Cette école fut fondée en 1903 sous le nom de l’École d’administration, de secrétariat et d’information de Sherbrooke.

Historique de la ville de Bromptonville

Au sud du Saint-Laurent, à 10 kilomètres au nord-ouest de Sherbrooke, sur la rive gauche de la rivière Saint-François, se dresse la ville de Bromptonville, d’abord érigée en 1902 comme municipalité du village de Brompton Falls, nom modifié l’année suivante pour l’appellation et le statut présents.

Antérieurement à cette période, les Abénaquis avaient attribué au lieu la dénomination Pimihlansik, où les eaux tombent, à rapprocher de Brompton Falls.

Une compagnie de sciage de bois, la Saint Francis Mills, avait aussi, par son nom, contribué à identifier les lieux un bref laps de temps. Toutefois, on parlait couramment de Brompton Falls pour désigner ce village et les environs, dans la seconde moitié du XIXe siècle. Quoi qu’il en soit, les bases de la colonie naissante ont été constituées de francophones catholiques qui, en 1845, fondent Sainte-Praxède-de-Brompton. Des Loyalistes réfugiés au Canada s’y étaient établis plus tôt et disposaient de leurs chapelles et de leurs organisations religieuses.

Vers 1860, le canton de Brompton comptait 260 Canadiens français catholiques et 900 anglophones, la plupart protestants.

Lac Brompton

D’une douzaine de kilomètres carrés de superficie, ce lac fait partie d’un groupe de nappes d’eau qui s’étendent immédiatement au nord du massif du mont Orford. Alimenté par les lacs Boker, Simoneau y Frazer, il se déverse dans la rivière au Saumon, affluent du Saint-François. Lac Brompton-Sud est un hameau situé sur la rive ouest du lac, tandis que Lac Brompton et Plage Mackenzie sont de petits centres de villégiature sur son pourtour. Le nom du lac reprend celui du canton La légende arpporté depuis les années 1950, qu’une créature monstrueuse, dénommé Le Chameau gris, habiterait les profondeurs du lac et se manifesterait de temps en temps.

maison des arts brompton

Bromptonville. Maison des arts et de la culture. Photo : Cartes Google.

Voir aussi :

2 Comments

  1. Michael Jacques

    2012/08/03 at 5:35

    Sur quoi vous basez-vous pour dire que le bâtiment central de la Brompton Pulp and Paper company de Bromptonville date de 1870?

    Michael Jacques
    Comité du patrimoine de Bromptonville
    Comité de toponymie de Sherbrooke

  2. Claudine Beaudin

    2013/07/13 at 1:56

    Aimerais savoir le nombre de la « Population » a BROMPTONVILLE !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *