Bibliographie

Megan Jorgensen

Megan Jorgensen

Megan Jorgensen

Megan Jorgensen, est un docteur ès sciences psychologiques canadienne. Née au Québec, à Beaulac-Garthby, le 2 avril 1981, d’origine norvégienne et danoise, elle fait son baccalauréat à l’Université de Fairleigh Dickinson (Vancouver, Colombie-Britannique) et elle y obtient ensuite une maitrise. Elle poursuit des études en psychiatrie à l’hôpital Reagan de Atlanta.

Elle obtient le doctorat de neurosciences cognitives en 2000 avec une thèse sur « les mécanismes neurobiologiques de la pensée artistiques et des émotions contrôlées par l’expression des arts spatiaux. Quelques extraits de sa thèse sont publiés dans le magazine de référence Science (deux chapitres sur la simulation de l'influence des émotions sur les processus cognitifs au niveau neuronal par le moyen des arts expressives des artistes autodidactes autochtones).

Elle fut chargée de cours à l'université de Sherbrooke, et enseigna comme professeure de psychiatrie clinique à l'Université de Pittsburgh. Sa carrière de professeur a duré de 2002 à 2010. Elle dirige l’enseignement en sciences comportementales, appliquées aux activités quotidiennes.

Dès 2003, elle s’adonne à la pratique des arts visuels sans interrompre ses recherches à l'Université Carnegie Mellon de Pittsburgh qui est célèbre par des activités de recherche en cybernétique et son influence sur l’art et en sciences neurocognitives.

Les recherches auxquelles Megan Jorgensen contribue se concentrent sur des applications informatiques en art, ainsi que la simulation sur ordinateur des réseaux de neurones qui modulent les états émotionnels. Elle crée en 2005 un laboratoire de neurosciences cognitives artistiques, qu'elle codirigera jusqu'en 2010, au même temps elle devient interne en psychiatrie clinique à l'Institut psychiatrique de Pittsburgh.

Dans le cadre de ses recherches cliniques neuropsychologiques, Megan finit par étudier aussi les effets des médecines douces complémentaires, en particulier sur les patients atteints de problèmes psychiatriques. Elle a publié plus de 80 articles scientifiques dans des revues et conférences internationales. Centrés sur ses différents travaux en médecine complémentaire appliqués à la psychiatrie, ses travaux sont récompensés par plusieurs prix elle a été nommée en 2009 la meilleur psychiatre de Pennsylvanie de l’année.

Artiste peintre, écrivaine de science-fiction et de polar, la docteure Jorgensen se lance dans l'écriture du récit Treason (Trahison – ce livre paru à la suite d’une recherche sur l’assassinat du président Kennedy a suscité beaucoup de polémique), en 2011.

La Dr. Jorgensen est également l’auteur de best-seller Space (une idée originale et jamais exploitée jamais sur une possible catastrophe à l’échelle mondiale). Elle rédige des chroniques journalistiques dans la revue Psychologies et mène son propre blog.

green elf

Dr. Megan Jorgensen. Autoportrait comme un elf vert. Source d’image : © Megan Jorgensen

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>