Bas-Saint-Laurent

MRC de Matane

MRC de Matane

Municipalité régionale de comté de Matane

La Municipalité régionale de comté de Matane (code géographique 080) s’étire sur 100 kilomètres le long du Saint-Laurent, dans la région du Bas-Saint-Laurent. Le territoire de la MRC de Matane recouvre une superficie de 3 376 kilomètres carrés. Environ 23 mille personnes y habitent.

Le nom de la région est d’origine malécite. Les Malécites vivent ici et au Nouveau-Brunswick depuis des milliers d’années. Ce mot signifie «vivier de castors».

La MRC de Matane possède de vastes ressources forestières et une réserve faunique giboyeuse.

La mer joue un rôle primordial dans l’économie de la MRC. En effet, dans la ville de Matane, on trouve un port en eau profonde ouvert toute l’année, ainsi qu’un service de traversier vers la Côte-Nord, des chantiers maritimes et une importante usine de transformation de la crevette. La MRC de Matane s’étire sur 100 kilomètres le long du fleuve Saint-Laurent un services de traversier la relie à la Côte-Nord.

Le chef-lieu de la MRC est la ville de Matane. De grandes quantités de matières premières et de produits en provenance de la Côte-Nord sont transportés ici par voie maritime et poursuivent leur périple par route ou par chemin de fer vers le reste du Canada.

La diversification économique de la région est un processus permanent. On y trouve une usine de pâtes, une cartonnerie, des entreprises de transformation alimentaire, un important parc d’éoliennes.

Au total, la MRC de Matane est constituée de 11 municipalités et d’un Territoire Non Organisé (TNO).

baie des sables matane

Baie-des-Sables. Photo : © MRC de Matane.

Rivière Tartigou

Prenant sa source dans le lac à Bon-Dieu, petite nappe d’eau sis dans la partie sud du canton de Cabot, à environ 10 km au sud-est de la municipalité de Sayabec et du lac Matapédia, la rivière Tartigou coule ensuite sur 10 km vers le nord-est puis, à Saint-Noël, tourne vers l’Ouest et, 5 km plus loin, reprend l’orientation nord-est, arrose une partie du canton de MacNider et termine son périple, d’une longueur totale de plus de 45 km, dans le Saint-Laurent, à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest de la ville de Matane. On s’entend généralement sur l’origine micmaque de Tartigou – que l’on a transcrit tlagatigotj. Les opinions diffèrent cependant au sujet de sa signification. Le diminutif de tartigou, tartig, signifie rivière de la petite colonie ou petite rivière de la colonie. Mais on retrouve également dans ce mot la racine de tartem, éclatement, peut-être une allusion au fait que la rivière coule un certain temps entre les rochers taillés comme au ciseau. Enfin, le terme peut venir de tarteg, mot indiquant l’action du pêcheur qui attrape le saumon dans une fosse – il en existe plusieurs dans la rivière Tartigou – au moyen d’une lance ou d’un dard. Quoi qu’il en soit, ce toponyme – incluant des variantes graphiques – paraît sur divers documents cartographiques, topographiques ou autres au moins depuis le XIXe siècle. Ainsi, l’arpenteur Joseph Bouchette parle de la rivière « Turtigoo ». Tuctigoo ou Targiga dans « A Topographique Dictionary of the Province of Lower Canada de 1832. Trois ans plus tard, le seigneur de Matane, Dougald Fraser, mentionne la rivière Tartigu dans une lettre à J.-B. Taché, député de Rimouski. Russel inscrit R. Tartigouche sur sa carte de 1847 et River Tartigou sur celle de 1861. En 1863, Stanislas Drapeau signale la rivière Tartigou. La compagnie Price avait établi un chantier forestier assez important près de cette rivière en 1847.

Coordonnées de la MRC Matane :

145, rue Soucy
Matane
G4W 2E1

Téléphone : 418 562 6734

Site Web de la MRC de Matane : mrcdematane.qc.ca

Code                           Municipalité

Voir aussi :

1 Comment

  1. louison

    2012/07/07 at 11:56 am

    bonjour , j’aimerais connaitre les prix du motel martinet sur mer merci bien a vous louison

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *