Bas-Saint-Laurent

Festival de l’érable

Festival de l’érable

Festival de l’érable de Sainte-Rita

La Corporation Touristique de Sainte-Rita vous invite au Festival de l’Érable de Sainte-Rita. Le Festival est le fruit d’une collaboration entre la Corporation Touristique, le Comité des Loisirs,le Club des 50 ans et plus et la Fabrique.

Au programme le vendredi suivant l’ouverture officielle, bingo et musique locale. Le samedi, concours du meilleur dessert à l’érable, défi des acériculteurs, et soirée musicale mettant en vedette nos jeunes et le Duo Kaméléa.

Le dimanche, après la messe de secteur du Festival, brunch cabane à sucre et gala musical animé par Jean-Yves Roy. Steve St-Amant sera présent pour chanter sa toune sur les nombreux avantages pour les jeunes de vivre ici, au Bas-Saint-Laurent.

Samedi et dimanche, tournoi de balle-molle familial et amical et sous le chapiteau, kiosques d’exposants. Pour les enfants, maquillage et jeu gonflable.

La programmation détaillée est disponible via le Facebook de la Corporation Touristique de Sainte-Rita et dans la section Tourisme du site web municipal. Elle est également disponible auprès des bureaux d’information touristique et des marchands locaux.

Venez-vous amuser et vous sucrer le bec au Festival de l’Érable de Sainte-Rita, il y en a pour toute la famille!

Nous remercions nos commanditaires principaux : la Caisse Desjardins du Terroir basque, la SADC des Basques, la Municipalité de Sainte-Rita, le Marché public des basques, le député fédéral Guy Caron, Info-Dimanche, Moulage sous pression AMT, le Domaine Acer, Dubé Kia, Érablière Martin Trahan inc., Équipement d’érablière Martin Malenfant inc. et la pharmacie.

Le village de Sainte-Rita se situe approximativement au centre de la région du Bas-Saint-Laurent, à 20 minutes de Trois-Pistoles, 45 minutes de Cabano et de Rivière-du-Loup.

Historique de Sainte-Rita

À 32 km au sud-est de Trois-Rivières, près de Saint-Jean-de-Dieu, dans la région de Rivière-du-Loup, occupant la partie sud-est de la MRC des Basques, on retrouve la municipalité de Sainte-Rite dont le territoire comprend une trentaine de lacs, notamment les lacs Saint-Jean et des Îlets, ainsi que quelques cours d’eau tels les ruisseaux Noir, Saint-Jean Nord et la rivière des Trois-Pistoles. L’actuelle municipalité de Sainte-Rita tire son nom de la paroisse fondée en 1910 et érigée canoniquement en 1922. Toutefois, à ses débuts, la paroisse était connue par un motif obscur, sous l’appellation de Sainte-Philomène-de-Radout, modifiée en 1924 à la demande du curé de l’époque. Comme Sainte-Rite ou Rite de Cascia portait, selon les historiens, les deux dénominations, le changement s’en est trouvé facilité. Sainte-Rita ou Rite (1381-1457) – cette dernière graphie figure dans le texte officiel de l’érection – est une dame romaine qui, après la mort de son mari et de ses deux fils, entre au couvent des Augustines de Cascia. Elle y mourra après une vie d’austérité, marquée au coin d’une grande souffrance. Sa canonisation, en 1900, coïncide avec les débuts de la colonisation des lieux et on peut y déceler une relation de cause à effet. Sur le plan municipal, ce n’est qu’en 1953 que l’endroit prendra son nom et son statut présents, puisque le territoire avait été érigé en 1948 à titre de municipalité de Raudot.

Cette appellation évoque Jacques (1638 – 1728) et Antoine-Denis Raudot (1679-1737), simultanément intendants de la Nouvelle-France de 1705 à 1710 ; le premier termine son mandat en 1711, alors que le second demande son rappel à Ponctchartrain en 1710. Ils se sont partagé les responsabilités ainsi : le père, Jacques, conservant la justice, la police et les affaires générales, alors que le fils, Antoine-Denis, s’octroyait les finances, le commerce et la marine. Préalablement leur patronyme avait été attribué au canton proclamé en 1919 dans lequel la municipalité de Sainte-Rita se situe. Jadis, on surnommait l’endroit le Labyrinthe ou la Biringue, en raison des zigzags que dessine la route qui y conduit. Les Ritois peuvent compter sur la présence de plusieurs scieries ainsi que sur les attraits qu’exerce le lac Saint-Jean auprès des villégiateurs.

sainte_rita

Environs de Sainte-Rita, photo © Tous droits réservés Archives de Sainte-Rita.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *