Bas-Saint-Laurent

Église de St-Alexandre

Église de St-Alexandre

Église de Saint-Alexandre-de-Kamouraska

La construction de l’église de la paroisse de Saint-Alexandre s’est achevée en 1862 et a été par la suite agrandie en 1882, du côté du portail, sur toute la largeur de l’édifice en utilisant du bois. Son clocher a vraisemblablement été érigé lors des travaux de 1882.

La donation du terrain par François Dufour, Vincent Deschênes et Firmin Bélanger, le 12 mars 1851, et l’érection canonique de la paroisse le 24 mai 1851, décidèrent de l’emplacement de l’église au 3ème rang sur un terrain d’une superficie de huit arpents. Les plans de l’église ont été dressés par l’architecte Félix Langlais.

Aujourd’hui, cette église constitue le point central de la paroisse de Saint-Alexandre-de-Kamouraska.

Au plan intérieur, elle a une nef à trois vaisseaux, une tribune arrière et deux tribunes latérales. Un orgue Casavant Frères Ltée, 1936, opus 1535, y est installé.

Le presbytère, construit en 1906, a une architecture de style néo-renaissant italien. L’ancien couvent qui se trouve en face de l’église a été construit en 1881 et agrandi en 1902. Il se rattache au style néo-classique dans sa version néocoloniale.

Le cimetière paroissial est remarquable, avec ses nombreux monuments, ses allées larges, ses parterres bien entretenus. C’est une nécropole qui attire les regards des visiteurs et qui est un lieu idéal de réflexion. Les portes d’entrée du cimetière datent du tournant du XXe siècle. Le calvaire regroupe le Christ en croix, la Madone, Marie-Madeleine et l’apôtre Saint-Jean. Le calvaire est en bronze importé de France en 1914. La grotte de Notre-Dame-de-Lourdes a été élevée avec des pierres de chaux recueillies sur le sol de Saint-Alexandre.

La paroisse de Saint-Alexandre fait partie du diocèse de La Pocatière depuis son érection canonique de 1852.

Adresse de l’Église de Saint-Alexandre :

Saint-Alexandre-de-Kamouraska

692, route 289
G0L 2G0.

Saint-Alexandre-de-Kamouraska

Implantée à 17 km au sud-ouest de Rivière-du-Loup, entre Saint-André et Notre-Dame-du-Partage, Saint-Alexandre appartient aux municipalités de transition entre le fleuve et le plateau. On y note la présence d’un plan d’eau important, le lac Morin, et de la rivière du Loup qui traverse le territoire au sud et à l’est.

Monseigneur Alexandre-Antonin Taché (1823-1894), évêque, puis archevêque de Saint-Boniface (1853-1894), était né dans la paroisse avoisinante de Saint-Patrice-de-la-Rivière-du-Loup. Il apparaît donc tout naturel que l’on ait attribué l’un de ses prénoms à la paroisse fondée dans la première moitié du XIXe siècle et érigée en 1851 – moment où elle comptait 914 habitants – au bureau de poste, créé en 1854 (Saint-Alexandre-de-Kamouraska), de même qu’à la municipalité de paroisse érigée en 1855.

Par le fait même, on pouvait ainsi également rendre hommage à l’un des premiers habitants, Alexandre Thériault. L’économie locale se fonde sur l’exploitation forestière et le travail agricole. Depuis 1972, la présence d’un camp musical permet à de nombreux jeunes de mettre à profit leurs talents en ce domaine. Le blason populaire Vert-Bois ou Verbois dont les Alexandrins ont été gratifiés provient de l’appellation de la seigneurie Verbois, concédée à François Dionis en 1673, dont le territoire de Saint-Alexandre faisait partie.

L’aveu et et dénombrement du « fief de la Rivière du Loup du 15 février 1723 mentionne un « lieu de Verbois ». On parlait à l’époque de la seigneurie de Rivière-du-Loup et Leparc. La forme Vert-Bois, Verbois ou Verrebois demeure rare, mais Terrebois se rencontre souvent dans les documents concernant ce territoire. La richesse du couvert forestier local, les verts bois, ne pouvait être mieux soulignée.

eglise st alexandre de kamouraska

Église Saint-Alexandre-de-Kamouraska. Photo : Inventaire des lieux de culte du Québec.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *