Bas-Saint-Laurent

Chute à Philomène

Chute à Philomène

Chute à Philomène dans La Matapédia

Le principal attrait touristique de Saint-Alexandre-des-Lacs, une petite municipalité située dans la Vallée de La Matapédia, est la Chute à Philomène d’une hauteur de 33 (certaines sources parlent de 40 mètres, mais ce doit être une illusion d’optique :-)).

C’est une des chutes les plus impressionnantes du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

Heureusement pour les vacanciers, l’accès à la chute est facile en suivant deux jolis sentiers pédestres. L’observation de ce miracle de la nature est possible depuis l’aval et depuis l’amont. Une zone pour pique-nique a été aménagée au pied de la colline.

Il est recommandé toutefois de se rendre à la Chute de Philomène après une forte pluie, car le débit de la chute est réduit en période sèche.

De plus, nous recommandons de visiter le village de Saint-Alexandre-des-Lacs. C’est dommage que les Chutes à Philomène, situées à l’entrée du village, soient admirées par les vacanciers qui oublient de passer par ce joli et chaleureux village.

Historique de Saint-Alexandre-des-Lacs

Les municipalités de Saint-Tharcisius et de Saint-Benoît-Joseph-Labre ont toutes deux été amputées d’une partie de leur territoire, en 1965, pour former celle de Saint-Alexandre-des-Lacs.

 Établie comme mission en 1922, la communauté alexandrienne devait accéder au statut de paroisse lors de son érection canonique en 1965. Le territoire se situe dans la région du Bas-Saint-Laurent, à une dizaine de kilomètres à l’est d’Amqui, et il est parcouru par la rivière Causapscal. L’endroit a reçu le nom de Saint-Alexandre, tout comme le bureau de poste en 1924, en l’honneur de l’abbé Alexandre Bouillon, né à Saint-Anaclet en 1873, de même qu’en souvenir d’Alexandre Courchesne, père de Monseigneur Georges Courchesne, évêque de Rimouski. Après avoir exercé la fonction de vicaire à Sainte-Félicité, Cacouna, Trois-Pistoles, Baie-des-Sables, Grande-Rivière, l’abbé Bouillon fonde les paroisses de Saint-Eusèbe (1905) et de Lac-au-Saumon (1906), cette dernière se situant à peu de distance au sud du territoire de Saint-Alexandre. La présence de nombreux petits lacs qui parsèment cet espace et les alentours ne laisse aucune équivoque quant à la motivation du dernier constituant.

chutes à philomene

Chute à Philomène. Photo : Jean Porot.

Voir aussi :

3 Comments

  1. Renaud Jules Deschênes

    2010/11/20 at 10:48

    Chutes de l’enfance où les enfants nus lavaient leur pudeur dans un même élan de fraîcheur. L’été soixante aux sourires complices sous l’aile de la mort des cris de joie, des cris inhumains de petits animaux excités qui apprenaient la liberté. C’est ce que nos sens révélaient à nos intelligences pendant les vacances. Un grand bain collectif pour oublier la laideur des religieux qui nous tenaient par la peau du cul plus de huit mois par année…Nous étions heureux, innocents et fous. Depuis, nous sommes morts étouffés par les soucis insipides de la vie qui nous font oublier nos cris, notre innocence et surtout nos rapports spontanés à la nature…

  2. marcel bujold

    2011/06/28 at 2:41

    les chutes a philomene##

    c’est vraiment un site a visité,l’eau coule avec un grand débit ,si ont s’aproche de l’eau qui arrive en bas sur les rochers ont percoit comme une douche qui nous enveloppe ,c’est éblouissant et tres impressionant.

  3. marcel lepage

    2013/07/05 at 8:27

    Je suis allé l’an passée et j’i retourne cette année je n’ai pas eut le temps de tous voir a bientôt

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *