Bas-Saint-Laurent

Vieilles photos du Bas-Saint-Laurent

Vieilles photos du Bas-Saint-Laurent

Bas-Saint-Laurent en photos anciennes et historiques

Photos du Bas-Saint-Laurent

Étendue sur un territoire de 22 184 kilomètres carrés et bordée au nord par le fleuve et au sud par la frontière avec la province du Nouveau-Brunswick et avec l’État américain du Maine, la région du Bas-Saint-Laurent s’étend sur 320 kilomètres de long, de La Pocatière aux Méchins. La géographie locale est marquée d’ailleurs par la chaîne des Appalaches et les vallées du Témiscouata et de la Matapédia.

Les caractéristiques géophysiques de la région lui procurent des avantages qui feraient l’envie de nombreux pays. L’importante masse d’eau du fleuve ainsi que de milliers de lacs et de rivières tempère son climat et irrigue son territoire. Les voies de communications routières, ferroviaires, aériennes ou maritimes lui permettent un accès rapide et efficace aux grands marchés de l’Amérique du Nord et de l’Europe.

Au fil des ans, la population du Bas-Saint-Laurent a su tirer profit des innombrables richesses qui entourent cette partie de la péninsule gaspésienne. Les gens d’ici ont a d’abord  centré leurs efforts sur l’agriculture et la forêt. Mais ils se sont bientôt taillé une place enviable dans plusieurs autres domaines d’activité. La proximité de la mer, la présence d’institutions de haut savoir et de centres de recherche, la compétence de ses ressources humaines, la qualité de ses services culturels et communautaires, sa position géographique stratégique et l’abondance de ses ressources et infrastructures lui ont ouvert la porte à une foule de nouvelles opportunités.

Soulignons que dans leur Histoire du Bas-Saint-Laurent, les historiens Fortin et Lechasseur affirment que la référence au Saint-Laurent progresse au XIXe siècle avec le peuplement des vallées du Témiscouata et de la Matapédia. La première mention de Bas-Saint-Laurent est attribuée à un rapport du député et écrivain rimouskois Joseph-Charles Taché, qui utilisait l’expression dès 1850 pour désigner les « deux rives du Bas-Saint-Laurent à l’exception du district de Gaspé ». Le régionyme actuel s’impose entre 1920 et 1960, alors que plusieurs entreprises et organismes implantés dans la région délimitée par le diocèse catholique de Rimouski et le grand Rivière-du-Loup l’adoptent.

Le relief bas-laurentien comporte deux éléments principaux : les plateaux des Appalaches, appelés monts Notre-Dame (une série d’ondulations de 600-700 mètres), et les basses terres qui occupent une étroite bande le long du littoral du fleuve Saint-Laurent. Ces deux entités sont reliées par une zone intermédiaire de contreforts, une succession de replats séparés par des ressauts qui finissent par se fondre aux plateaux. La bande littorale de la région est constituée de terres riveraines.

Historiquement, au Quaternaire, le Bas-Saint-Laurent est marqué de l’empreinte des glaciations et du recul des glaces. La glaciation du Wisconsin provoque un affaissement de l’écorce terrestre qui atteint au moins 200 m dans la région de Rimouski.

La déglaciation, qui survient progressivement à partir de 18 000 BP ouvre un bras de mer dans la vallée du Saint-Laurent, isolant le glacier qui recouvre le Bas-Saint-Laurent de celui de la Côte-Nord. Le relèvement isostatique crée une mer intérieure, la mer de Goldthwait, qui pénètre l’intérieur des terres et inonde le littoral jusqu’à une altitude de 200 mètres.

Le retrait de la mer de Goldthwait se fait en étapes. Depuis environ 2000 ans, le retrait des eaux laisse apparaître un chapelet de bandes étroites de terres émergées près du littoral entre Rivière-du-Loup et Rimouski, qui sont aujourd’hui connues sous les noms de l’île aux Lièvres, l’île Verte, l’île aux Basques, l’île du Bic et l’île Saint-Barnabé.

Photos du Bas-Saint-Laurent

Voici quelques photographies anciennes du Bas-Saint-Laurent :

causapscal

La ville de Causapscal, dans la vallée de La Matapédia. Source de la photographie : Département des Terres et Forêts de Québec, compagnie aérienne France-Canadienne, collection Nicole Séguin, photo libre de droits

église de rimouski

Photos du Bas-Saint-Laurent-Église de Rimouski

La première église de Rimouski, bâtie en 1823, carte postale ancienne

hotel st louis

Hôtel St. Louis, Rimouski. Carte postale

val brillant

Val-Brillant, un village dans la Matapédia. Source de l’image : Département des Terres et Forêts de Québec, compagnie aérienne France-Canadienne, collection Nicole Séguin, photo libre de droits

st patrick Church, rivière du loup

Église St. Patrice, Rivière-du-Loup. Carte postale

riviere du loup rue

Une rue de Rivière-du-Loup. Carte postale

rue lafontaine rivière du loup

Rue Lafontaine à Rivière-du-Loup, carte postale

parc blais

Parc Blais, à Rivière-du-Loup. Carte postale

village st laurent

Un village à l’aube du XXe siècle, il semble qu’il s’agit de Rivière-du-Loup

st pacôme

Saint-Pacôme, vieille carte postale

restaurant henri potvin

Restaurant Henri Potvin, Pointe Rivière-du-Loup. Carte postale PECO Canada, années 1960

cacouna tennis camp

Terrain de tennis et cabine du Manoir Cacouna, à Cacouna, carte postale PECO Canada

ville de cacouna

Rue principale à Cacouna, carte postale PECO Canada

restigouche

Rencontre des rivières Matapédia et Restigouche, carte postale ancienne

1 commentaire

  1. Guillaume

    2014/12/27 at 12:41

    La photo stipule que c’est la première église de Rimouski, mais cela est faux… Cette église est la première église de pierre de Rimouski, mais c’est important de savoir qu’il y a eu d’autres chapelles et églises en bois qui l’ont précédées. Et quand cette photo a été prise, ce n’était déjà plus une église puisque le clocher a été enlevé et des étages ont étés ajoutés. Le bâtiment servait de couvent à ce moment.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>