Art et Artistes

Le pont de Trois-Rivières, diner et salamandre

Le pont de Trois-Rivières, diner et salamandre

Le pont, Souvenirs d’un grand diner et la salamandre

Ces oeuvres ont pris part aux Mosaïques internationales de Montréal. Cette exposition d’art horticole a eu lieu à Montréal, au Jardin botanique de Montréal.

Trois-Rivières : Le pont de Trois-Rivières

Le pont est une œuvre réalisée par la Ville de Trois-Rivières.

Inauguré officiellement en décembre 1967, le pont Laviolette est le plus long pont à charpente métallique au Québec. Avant sa construction, les Trifluviens devaient emprunter un traversier qui reliait le port de Trois-Rivières au quai de Sainte-Angèle-de-Laval, à Bécancour. Ce pont a nécessité trois ans de travaux au coût de 50 millions de dollars, un somme colossale pour l’époque.

Voici la présentation officielle de cette œuvre :

« Jadis, il y avait d’un côté la nature avec sa végétation, ses écosystèmes et ses niches écologiques. C’était la vie colorée et apaisante. De l’autre, l’Homme a repoussé la nature pour implanter son milieu urbain, avec ses structures froides et son rythme de vie accéléré, qui est pour lui une priorité en raison des avantages industriels et économiques qu’il apporte.

Aujourd’hui, l’Homme fait un pont entre ces deux espaces vitaux. Il joint l’utile à l’agréable en laissant la nature reprendre une place dans sa ville. Il comprend enfin l’intérêt que la nature peut avoir pour lui : la beauté du paysage, l’amélioration de la qualité de vie, la diminution de la pollution et des îlots de chaleur, notamment.

Demain, ces deux mondes à la fois si différents seront en parfaite harmonie.

Au sud-ouest de Trois-Rivières, le fleuve Saint-Laurent fait place au Lac Saint-Pierre, une des quatre réserves mondiales de la biosphère de l’UNESCO que compte le Québec. Sur les deux rives du lac, ainsi que sur les 103 îles qu’il renferme, transitent chaque année les oiseaux de 288 espèces différentes, soit 72% de toutes celles qu’on compte au Québec. »

Le pont

L’Homme fait un pont entre deux espaces vitaux : il joint l’utile à l’agréable en laissant la nature reprendre une place dans sa ville. Photo : © UniversGrandQuebec.com.

Souvenirs d’un dîner lorsque nous étions gamins…

Une œuvre présentée et décrite par le Département de la Moselle, en France :

Moselle forme l’un des quatre départements de Lorraine, une région de France reconnue pour sa gastronomie. C’est là qu’aurait notamment été raffinée la recette d’une célèbre pâtisserie : le macaron. La recette ne requiert peut-être que trois ingrédients – de la poudre d’amande, du sucre à glacer, du blanc d’œuf -, mais elle représente un véritable défi de chimie.

Nous devons nous assurer que nos enfants bénéficient des mêmes avantages, des mêmes environnements que ceux que nous avons hérités de nos parents ; il s’agit là d’une bataille que nous devons mener au quotidien…

Plongez-vous aujourd’hui dans les souvenirs des habitants de la Moselle, lorsqu’enfants ils avaient la chance de goûter à des produits simples, mais tellement délicieux : là quelques fraises, quelques framboises, ailleurs une salade agrémentée de délicieuses fleurs, plus loin une tomate juteuse cultivée au fond du jardin…

Nous vous invitons à protéger ce patrimoine précieux que sont les goûts et les saveurs de nos fruits, de nos légumes : les saveurs de notre terroir…

Comme l’a souligné Jacques Brel dans la chanson Jef, on produit aussi du vin en Moselle. Ce département, imbriqué entre le Luxembourg et l’Allemagne, comporte d’ailleurs les vignobles les plus septentrionaux de France.

En Moselle, depuis de nombreuses années, le Conseil général (l’institution locale) préserve ces artisans et en assure la promotion qui, comme beaucoup partout au monde, cultivent l’authenticité de leurs territoires, de leurs terroirs… La Moselle, territoire d’espérance…

Moselle

Le département de Moselle comporte les vignobles les plus septentrionaux de France. Photo : © GrandQuebec.com.

La salamandre selon Gaudì

Présentée par la Ville de Barcelone, capitale de la Catalogne, en Espagne, cette œuvre récrée une salamandre, un motif populaire en Catalogne.

On trouve cette salamandre au parc Güell, qui se trouve à Barcelone. Ce parc a été déclaré partie du Patrimoine mondial de l’Humanité de l’UNESCO, comme toutes les œuvres de l’architecte Antoni Gaudì, célèbre architecte catalan.

Le parc Güell constitue le plus important aménagement paysager patrimonial de tout le sud de l’Europe. Cet espace vert a été conçu et construit de 1900 à 1914. Le parc devait à l’origine être un développement domiciliaire qui aurait abrité des maisons signées par l’architecte Antoni Gaudì. Trop avant-gardiste pour l’époque, le projet a été abandonné et le terrain et ses aménagements ont été offerts par la famille Guëll à la Ville de Barcelone.

La salamandre de Gaudì est sertie dans un escalier qui symbolise la diversité de la Catalogne, ses citoyens, sa personnalité et ses paysages. La salamandre multicolore symbolise la diversité de la culture catalane et la riche biodiversité de ses paysages, qui s’étendent des montagnes à la mer et présentent une mosaïque complexe de verts, de rouges, de jaunes et de bleus.

On connait plus de 300 espèces de salamandres sur la planète, mais comme pour les autres amphibiens, les populations de salamandres sont en déclin partout dans le monde. La modification de leur habitat et la présence dans l’eau de résidus d’agriculture en seraient notamment responsables.

Salamandre

La salamandre multicolore représente la diversité de la culture catalane. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *