DHC/ART

DHC/ART Fondation pour l'art contemporain

DHC/ART Fondation pour l’art contemporain est un nouvel espace d’exposition situé dans un édifice historique rénové, au cœur du Vieux-Montréal. La fondation offre un nouveau lieu permanent pour de passionnantes et percutantes expositions et projets d’arts visuels, depuis l’automne 2007.

DHC/Art Fondation pour l’art contemporain présente Particules de réalité de Michal Rovner.

Du 21 mai au 27 septembre 2009 

Il s'agit de la première exposition canadienne de la célèbre artiste israëlienne, Michal Rovner, qui réalise des oeuvres faisant appel à l'archéologie, la science et la chorégraphie.

Time left, Michal Rovner

La présentation des sculptures et des vidéos évoque celle d'un muséum d'histoire naturelle dans l'espace principal de la galerie, tandis que des installations vidéos occupent son espace satellite.

Petri Dishes from Data Zone, Michal Rovner

Un projet éducatif, Où allons-nous ? accompagnera l'exposition. Les participants seront invités à prendre part à une visite interactive de l'exposition et seront amenés à réfléchir sur la question : Où allons-nous ? Le matériel est fourni mais des réservations sont requises pour cette activité.

Petri dish from Data Zone, Michal Rovner

Avec ses pierres qui parlent, c'est à un voyage dans le creuset de la civilisation que nous convie Michal Rovner. L'exposition commence par une pierre en forme de vasque au fond de laquelle on voit de singulières particules en mouvement. Puis, on accède au premier étage où ces particules sont visibles de plus près dans un laboratoire. On se rend alors compte que ces petites particules sont constituées par des êtres humains. Celles-ci s'agitent sans cesse, évoquant un combat entre des globules blancs et des cellules cancéreuses. On se surprend alors à se demander si l'humain ne serait pas un cancer dans l'histoire de l'univers.

Dans la pièce suivante, à travers Schichva ou June, Michal Rovner présente les humains sous la forme de "living things", elle envisage leur silhouette d'un point de vue radical, les schématisant par une croix (un humain = 2 bras + 2 jambes). Inversement, dans le film Makom, on verra que les pierres figurent dans le générique, au même titre que des acteurs.

Dans cette conception originale du monde selon Rovner, il existe une interaction entre pierres et humains, un travail de construction et de déconstruction où les pierres deviennent des preuves du temps, des traces laissées par ces pitoyables petites fourmis humaines qui s'agitent inlassablement.

Cette superbe exposition qui constitue une représentation microcosmique de notre univers s'inscrit admirablement dans l'espace de la galerie DHC dont les murs présentent un aspect minéral.

Photographies :

1-Time Left, 2002, extrait, Copyright Michal Rovner, avec l'aimable autorisation de la galerie PaceWildenstein, New York

2- Petri Dishes from Data Zone, 2003, Copyright Michal Rovner, avec l'aimable autorisation de la galerie Pace Wildenstein, New York

3- Petri Dish from Data Zone, 2003, Copyright Michal Rovner, avec l'aimable autorisation de la galerie PaceWildenstein, NewYork

 DHC/Art

Adresse :

451 et 468, rue St-Jean (angle Notre-Dame, dans le Vieux-Montréal),

Montréal, Québec H2Y 2R5 Canada

Métro Square Victoria

Tél : 514 849 3742

courriel : info@dhc-art.org

Horaires :

Mercredi au vendredi (12.00-19.00), samedi et dimanche (11.00-18.00)
Entrée libre

dhc art centre

DHC/ART Centre. Photo : © GrandQuebec.com

Site internet : www.dhc-art.org

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>