Art et Artistes

Agriculteurs, gardiens des terres

Agriculteurs, gardiens des terres

Les agriculteurs, gardiens de nos terres : Nourrir le monde

(Œuvre conçue et réalisée par California Polytechnic State University, San Luis Obispo, Californie, États-Unis).

De génération en génération, les agriculteurs ont joué le rôle de « gardiens de l’environnement ». Depuis des siècles, ils cultivent et protègent nos terres.

L’État de Californie est le premier producteur agricole des États-Unis, c’est pourquoi on dit que les agriculteurs de la Californie « nourrissent le monde ».

La diversité climatique de cette région permet une grande variété de culture. On y cultive des raisins, blé, olives, laitue, riz, une variété de fruits et de noix, ainsi que presque tous les légumes imaginables.

Cette exposition rend hommage aux traditions et au savoir transmis au fil des générations. La relation de symbiose entre l’homme et la nature n’aurait pu se perpétuer sans le respect et la saine gestion des terres.

La faculté d’agriculture de la California Polytechnic State University, à San Luis Obispo, est la plus reconnue en Californie, en raison de la formation qu’elle offre. Cette dernière, basée sur l’apprentissage par la pratique, permet de former des chefs de file en agriculture. L’avenir du monde repose sur l’enseignement des bonnes pratiques agricoles, harmonisées avec la nature, qui permettent une meilleure gestion des terres et de la production agroalimentaire, dans une perspective de développement durable.

C’est Deirdre Barclay de Senneville au Québec qui a prêté son camion pour l’œuvre.

symbiose agriculteurs

La relation de symbiose entre la nature et l’homme n’aurait pu se perpétuer sans le respect et la saine gestion des terres. Photo : © GrandQuebec.com.

S’épanouir

« S’épanouir » est une œuvre présentée par la Ville de Repentigny.

Cette sculpture place la famille au premier plan d’une ville verte où l’eau fait partie intégrante de l’environnement. Comme pièce maîtresse de l’œuvre se trouve un pont, tel un passage entre le passé et l’avenir, unissant les idées et les générations.

La mairesse de la ville Mme Chantal Deschamps a dit à propos de cette sculpture végétale : « Un cadre de vie préservé en adéquation avec notre vision d’avenir. C’est Repentigny aujourd’hui et demain. Une ville à dimension humaine qui jouit d’un riche patrimoine naturel et d’une exceptionnelle diversité des milieux. Pensons au fleuve Saint-Laurent et à ses îles, à la rivière L’Assomption, mais aussi aux nombreux parcs et espaces verts. Ce sont ces paysages emblématiques qui contribuent en grande partie à faire de notre grande ville unifiée un lieu par excellence où s’enraciner et s’épanouir !»

Arboriser les rues et verdir la ville pour lutter contre les îlots de chaleur, protéger les berges et ainsi permettre le maintien de la biodiversité, c’est répondre aux besoins des générations actuelles et futures.

Le fleuve Saint-Laurent, qui borde Repentigny, draine un bassin habité par sept millions de personnes entre l’extrémité est du Lac Ontario et Québec. Chaque seconde, c’est 12 600 mètres cubes d’eau qu’il déplace en moyenne, un débit qui le place au 2ième rang en Amérique du Nord, tout juste derrière le Mississippi.

Notons qu’afin de protéger le Saint-Laurent et ses écosystèmes, la ville de Repentigny a amorcé en 2010, en partenariat avec le Comité Zones d’Intervention Prioritaire des Seigneuries, un vaste projet de réhabilitation écologique des bandes riveraines. Celui-ci s’est notamment traduit par des activités de sensibilisation et d’information, la plantation de 1000 arbustes au Parc de L’île-Lebel, un espace vert hautement fréquenté, et la production d’un Guide pratique destiné aux propriétaires riverains.

s'épanouir

Repentigny, une ville à dimension humaine qui jouit d’un riche patrimoine naturel et d’une exceptionnelle diversité des milieux. Photo : Univers.GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *