Armoiries

Termes héraldiques

Termes héraldiques

Explication de quelques termes héraldiques

À l’intention des lecteurs: cette liste n’est pas complète

  • Accompagné(e) : en héraldique, ce terme décrit une pièce présentée avec des symboles (ou meubles) à côté.
  • Accosté : des deux côtés.
  • Allumé et anglé : ces adjectifs décrivent la couleur avec laquelle sont peints les yeux et les sabots des animaux herbivores.
  • Argent : deuxième métal employé en héraldique. Afin de créer des écus aux couleurs contrastées, lorsque les meubles (c’est le terme pour les symboles héraldiques) sont peints avec les couleurs rouge, verte, noire et bleue, on utilise un champ de métal, or ou argent. Dans les armoiries, la couleur argent est surtout utilisée avec le rouge.
  • Azur : nom héraldique pour désigner la couleur bleu-roi. Le terme vient du mot persan «Lazouverd» ou lapis-lazuli. En gravure, cet émail est représenté par des hachures horizontales. C’est le symbole de la pureté et de l’espace.
  • Besants : ce terme tire son origine des pièces d’or qui ornaient jadis les armoiries de Byzance. Leur emploi dans les armoiries orientales signifiait la richesse et cet emploi incita les Croisés à les utiliser à leur tour dans leurs armoiries.
  • Chargé : cet adjectif désigne le franc-quartier sur la surface duquel une pièce ou la fasce, ainsi que des meubles ou symboles héraldiques sont peints.
  • Courante en fasce : courante du dextre au senestre de l’écu.
  • Croix : emblème de la chrétienté.
  • Devise : sentence concise propre à une personne, une famille, une localité, une ville, un pays ou tout autre sujet, inscrite sur un listel.
  • Écu : en héraldique, désignation du bouclier.
  • Fasce : bande horizontale située au milieu du franc-quartier. Elle occupe environ un tiers de la surface du franc-quartier.
  • Franc-quartier : cette partie est une des plus anciennes du blason. Lorsque sa position n’est pas précisée, elle est toujours placée en haut à gauche, vu de face.
  • Gueules : couleur rouge en langage héraldique. Gueules vient de l’arabe «ghul» qui signifie rouge. C’est la couleur du feu, du sang, symbole de la justice, du courage, de l’héroïsme et de la force au service des causes justes. En gravure, cet émail est représenté par des hachures verticales.
  • Listel : ruban au-dessous de l’écu sur lequel une devise est écrite.
  • Même (du même) : en héraldique, c’est l’abréviation «de la même couleur que la pièce précitée». C’est un terme très répandu. Généralement, on l’utilise pour parler des métaux.
  • Meubles : terme utilisé pour désigner les symboles héraldiques.
  • Or :  l’or est le premier métal employé en héraldique. Il évoque la dignité. En gravure, il est toujours représenté par un pointillé en quinconce. L’or est le rayonnement au milieu duquel, autrefois, les artistes représentaient les saints et les héros. Il signifie l’éclat, la justice, la foi, la force, la constance.
  • Ornements extérieurs : ce qui se trouve à l’extérieur de l’écu, comme la devise, les branches d’arbres, les soutiens et autres éléments.
  • Pointe (en pointe) : partie inférieure du blason.
  • Rangés en fasce : ce terme veut simplement dire «placés sur une ligne horizontale».
  • Sable : le mot «sable» n’a pas de rapport avec le sable tel que nous le connaissons dans notre vie quotidienne. En héraldique, le sable est la couleur noire. Ce mot vient du mot sable qui désigne une variété de martre zibeline dont le pelage est noir. En gravure, il est représenté par des hachures verticales et horizontales s’entrecroisant. La couleur sable signifie la fermeté, le courage, la vigilance.
  • Senestre : ce mot désigne la gauche lorsque l’on est placé derrière l’écu ou la droite lorsque l’on fait face à l’écu.
  • Sinople : terme d’origine latine. Il désigne le vert. Il est représenté en par des lignes diagonales (« en gravure diagonale ») de droite à gauche («de dextre à senestre») , lorsque la personne se place derrière l’écu. Cette couleur représente la nature, l’espoir, le renouveau, la jeunesse, la fertilité, l’optimisme. Le mot vient de Sinople, ville  d’Asie Mineure.
  • Soutiens : les ornements extérieurs des armoiries. Ils sont censés tenir l’écu.
    Il y a trois genres de soutiens : 1) Tenants pour se référer aux personnages «humains ou presque», tels les anges, guerriers, moines, indigènes, etc. 2) Supports pour décrire les animaux réels ou mythiques, tels les lions, poissons, aigles, licornes, cygnes, etc. 3) Décorations pour représenter des objets, tels les colonnes, arbres, lauriers ou branches.
  • Timbre : en héraldique, désigne un casque ou une couronne surmontant l’écu.
  • Trois en chef : une expression qui veut dire «de trois en haut du franc-quartier».
  • Trois en pointe : la traduction est également simple: «trois en bas».
héraldique

Héraldique

Héraldique. Photo : GrandQuebec.com

1 commentaire

  1. Louise Gauthier de Varennes

    2013/07/11 at 11:10

    UNE GAUTHIER DE VARENNES, NOM LAISSE PAR SON PERE,
    ME DISAIT AU TELEPHONE CETTE SEMAINE : MON PERE AVAIT CESSE D’ECRIRE LE DE VARENNES A LA FIN DE SON NOM. POUR CETTE RAISON, JE PEUX UTILISER MON NOM EN ENTIER MAIS NON LEGALEMENT ! MAIS…DANS 5 MOIS, IL FERA 5 ANS QUE J’ATTEND ET JE POURRAI LEGALEMENT UTILISE CE NOM SI JOLI QUAND JE SIGNERAI MES PAPIERS OFFICIELS ! LE NOM N’EST PAS SEULEMENT BEAU MAIS IL EST REMPLI D’HISTOIRE ET JE NE COMPREND PAS QUE LES MUNICIPALITES NE FASSENT PAS LEURS CHOUX GRAS DE CETTE HISTOIRE. IL NE S’AGIT QUE D’EN PARLER E ET RACONTER CETTE RICHE HISTOIRE A NOS ENFANTS
    ET D’Y INVITER LES TOURISTES EN RACONTANT ET MONTRANT L’HISTOIRE. ELLE EST SI VASTE….

    LOUISE GAUTHIER DE VARENNES

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>