Armoiries

Armoiries de Saint-Jacques-de-Leeds

Armoiries de Saint-Jacques-de-Leeds

Armoiries de Saint-Jacques-de-Leeds

Les armoiries reflètent l’histoire des gens qu’elles représentent

Les armoiries sont composées de quatre éléments symboliques.

L’environnement est symbolisé par des montagnes et des grands espaces verts.

L’hommage à nos prédécesseurs et à leur continuité actuelle est symbolisé par la gerbe de blé, la feuille d’érable et le bois, tous des cultures économiques passées et présentes de notre municipalité.

Reflet de l’agriculture, l’acériculture et les produits forestiers.

La fierté de faire partie des villes et villages fleuris du Québec est symbolisé par la fleur.

L’amour et l’ardeur au travail est symbolisé par un cœur entrecroisé d’un pic et d’une pelle fixés à une échelle, surmontée d’une corne d’abondance. Reflet de nos valeurs d’unité, se serrer les coudes, progresser dans l’abondance et la réussite d’aujourd’hui, demain et toujours.

Leeds apposé sur l’ensemble symbolise notre municipalité appuyée par des convictions solides qui existent depuis des années et continueront de surplomber tant et aussi longtemps que les citoyens les supporteront en laissant couler dans leurs veines le sang de leurs progénitures qui prendront la relève de la continuité.

Saint-Jacques-de-Leeds, note historique

Le 28 mai 1997 fut un jour de fête à Barmainville, petite commune du département de l’Eure-et-Loir, situé dans la Beauce française, à une quarantaine de kilomètres au sud-est de Chartres. En effet, on célébra ce jour-là, en présence de dignitaires français et québécois, le jumelage toponymique de la localité hôte avec la municipalité québécoise, le jumelage toponymique de la localité hôte avec la municipalité québécoise de Saint-Jacques-de-Leeds, représentée alors par son maire. Au programme de la cérémonie : le dévoilement du nouveau toponyme Jardin de Saint-Jacques-de-Leeds. Les autorités de Barmainville avaient en effet décidé de baptiser ainsi le magnifique jardin fleuri aménagé dans le village afin de marquer dans le paysage même le lien d’amitié qui unit les deux localités. Cette manifestation de fraternité entre « cousins » français et québécois fut si bien accueillie qu’elle incita une vingtaine de Barmainvillois à accepter l’invitation de poursuivre la fête au Québec, à Saint-Jacques-de-Leeds, cette fois. Cette rencontre eut donc lieu en octobre de la même année, au meilleur des coloris automnaux de la Beauce québécoise, et elle donna lieu, le 11 octobre 1997, à la deuxième phase de l’échange toponymique, soit l’inauguration du nom Parc de Barmainville, choisi pour désigner un parc public aménagé au cœur de la municipalité de Saint-Jacques-de-Leeds. Implantée à 70 km au sud-ouest de la ville de Québec, cette petite localité de 740 habitants, essentiellement agricole tient son nom de la paroisse locale dédiée ç Jacques le Majeur, associé au nom du canton de Leeds évoque une ville du nord de l’Angleterre dans le Yorkshire.

Armoiries de St-Jacques-de-Leeds

Armoiries de Saint-Jacques-de-Leeds. Image libre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *