Armoiries

La Croix, la Coquille

La Croix, la Coquille

La Croix et la Coquille 

Explication détaillée de quelques termes héraldiques

Croix: dans l’antiquité, la croix était un instrument de supplice pour les criminels et les esclaves indisciplinés. La croix était composée de deux pièces de bois disposées perpendiculairement. Il semblerait que tous les peuples de l’Antiquité ont, dès les premiers temps de leur histoire, employé la croix comme instrument de supplice. Selon toute vraisemblance, cet usage prit naissance en Orient. En tout cas, l’image de la croix apparaît dans les dessins des Égyptiens, des Carthaginois, des Perses, des Scythes et des peuples de l’Asie Centrale. Les Grecs l’auraient empruntée aux Perses, selon certains témoignages que la définissent comme un «outil perse».

À Rome, on considérait ce supplice comme le plus ignominieux de tous les genres de  mise à mort. On condamnait à la croix les séditieux et les plus vils malfaiteurs.

Le récit de la passion de Jésus Christ dans les évangiles décrit en détail le supplice de la croix tel que pratiqué par les Romains. Là-bas, la croix était dressée près des grandes routes afin d’intimider les criminels en devenir.

On sait que le plus grand nombre de personnes condamnées à la croix a été effectué après la défaite des troupes de Spartacus, quand environ 6 mille esclaves rebelles furent mis à mort de cette façon.

À la suite du supplice de Jésus Christ, la croix devint l’un des emblèmes de la chrétienté. Après avoir embrassé le christianisme, l’empereur Constantin interdit le supplice de la croix.

C’est au Moyen-âge que la croix devient un emblème incontournable du christianisme, se substituant au poisson et l’œil de Dieu. À l’époque, les artistes s’emparèrent de la croix pour la reproduire sous les aspects les plus variés.

Finalement, l’héraldique a repris ce symbole. Aujourd’hui, la présence de la croix dans plusieurs armoiries de villes et villages rappelle les racines chrétiennes de ces localités.

coquilles

Coquilles ! Photo : © GrandQuebec

Coquille : la coquille ou coquille Saint-Jacques est une figure héraldique très répandue. Dans les temps anciens, les pèlerins se rendaient à Compostelle, en Espagne, prier sur le tombeau de Saint-Jacques. En signe de ralliement, ils arboraient des coquilles. Au fil des siècles, ce symbole est devenu un objet de vénération. Plusieurs personnages historiques avaient des coquilles dans leurs blasons.

Par exemple, on trouve des coquilles dans les armoiries de Monseigneur François de Montmorency de Laval, premier évêque de Québec.

D’autre part, les coquilles évoquent, par une association d’idées, l’origine «maritime» d’une localité. On les choisit souvent pour désigner une localité au bord de la mer ou un lieu fondé après la traversée d’un océan, comme c’est le cas de la Nouvelle-France.

Voir aussi:

1 commentaire

  1. Solange Coulombe

    2012/05/27 at 3:12

    Bonjour,

    Je nai pas vu l’armoirie de la Gaspésie. Elle doit bien en avoir une c’est là que tout a commencé.

    Il doit bien en avoir pour Gaspé, Grande-Vallée etc….
    Une réponse S.V.P.

    Merci !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>