Armoiries

Armoiries de Ste-Sophie-de-Lévrard

Armoiries de Ste-Sophie-de-Lévrard

Armoiries de Sainte-Sophie-de-Lévrard

Sainte-Sophie-de-Lévrard est une paroisse  située dans la municipalité régionale de comté de Bécancour et la région administrative du Centre-du-Québec, à l’est-nord-est de Nicolet. La municipalité compte une population d’environ 800 habitants.

Blasonnement : « De gueules, à l’ancre et à trois roses d’or, tigées et feuillées de sinople, posées en sautoir. »

« En chef, une étoile d’argent. »

« En pointe, deux palmes d’or posées en sautoir sur un pré de sinople mouillé par une rivière d’argent ondée d’azur. »

« Listel d’or. »

Devise: « Ensemble pour mieux vivre et grandir», de gueules. »

Historique de Sainte-Sophie-de-Lévrard

Au sud de Sainte-Cécile-de-Lévrard, à quelques kilomètres au nord de Sainte-Marie-de-Blandford, à une trentaine de kilomètres à l’est de Bécancour, on retrouve la municipalité de la paroisse de Sainte-Sophie-de-Lévrard, connue sous la dénomination courante de Sainte-Sophie. Tout près ce ce territoire coule l’importante rivière aux Orignaux tandis que la Petite rivière du Chêne arrose des terres fertiles. L’histoire de ce coin de pays débute en 1874 avec l’érection canonique de la paroisse de Sainte-Sophie-de-Lévrard, qui fera l’objet d’une constitution civile l’année suivante. Celle-ci avait été détachée du territoire de Saint-Pierre-les-Becquets. Elle donnera son nom, en 1875, à la municipalité et au bureau de poste local. Comme mission de 1856 à 1874, elle portait le nom de Saint-Placide en l’honneur du premier maire, Placide Neault.

L’élément Sainte-Sophie rappelle Sophie-Charlotte Young, épouse de Joseph-Ovide Tousignant, seigneur de Lévrard à l’époque de la fondation de la paroisse. Pour sa part, la seigneurie Lévrard était concédée à Roman Becquet (1640-1682) par l’intendant Jean Talon en 1672. Après sa mort, en 1683, on doit annuler cette concession, parce que Becquet n’a pas rempli ses obligations seigneuriales. Ses filles, Marie-Louis et Catherine-Angélique reçoivent cette seigneurie.

Le nom Lévrard ou Levrard est retenu par la suite à compter de 1703, par suite du mariage de Catherine-Angélique Becquet et de Louis Levrard, maître-canonnier à Québec. L’appellation Levrard a pendant un temps désigné également une station ferroviaire.

ste sophie levrard armoiries

Armoiries de Sainte-Sophie-de-Lévrard.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *