Armoiries

Armoiries de Saint-Alphonse de Granby

Armoiries de Saint-Alphonse de Granby

Armoiries de Saint-Alphonse de Granby

Le champ vert rappelle la fertilité du sol.

Les trois pals représentent l’apport des trois générations nécessaires qui ont concoururent à la fondation du Canton entre 1775 et 1876.

Le lion léopardé nous rappelle notre affection et notre attachement à la Mère patrie.

Le champ noir rappelle l’esprit de labeur qui attira les pionniers de la première heure.

La roue d’engrenage d’or représente l’ingéniosité nécessaire à la mise en oeuvre de l’entreprise industrielle de la fin du dix-neuvième siècle.

Accompagnement :

  • Le chef, partie supérieure de l’écu, contient trois symboles représentant les trois ethnies qui ont uni leurs efforts afin d’assurer la sauvegarde de notre liberté et créer un royaume de paix en ces temps troublés. La rose anglaise, le lys français tous deux de chaque côté du tricorne loyaliste américain occupent donc ce chef.
  • De plus, ces armoiries sont surmontées d’une couronne cimée pour représenter l’autorité du conseil municipal.
Armoiries de Saint-Alphonse de Granby

Armoiries de Saint-Alphonse de Granby. Image libre de droits.

Devise de Saint-Alphonse-de-Granby : Bâtir à l’unisson.

Historique de Saint-Alphonse-de-Granby

Cette municipalité de la Montérégie, sise à quelques kilomètres au sud-ouest de Granby et à l’ouest de Bromont, voit son territoire traversé par la rivière Yamaska Nord. L’endroit, jadis identifié comme Hungerford Mills (1855-1874), en l’honneur de Joseph B. Hungerford, pionnier d’origine américaine et propriétaire d’une scierie à cet endroit entre 1855 et 1867, de même que ses habitants, les Alphonsois, doivent leur nom à la paroisse homonyme fondée en 1869 et érigée canoniquement en 1875. Celle-ci a été ainsi désignée en l’honneur de saint Alphonse-Marie de Ligouri (1696-1787), fondateur des Rédemtoristes (1732) et saint patron de l’abbé Joseph-Alphonse Gravel (1843-1901), secrétaire du diocèse de Saint-Hyacinthe (1875-1886).

Ardent détracteur du rigorisme moral desséchant du jansénisme en Italie, ce saint personnage a renouvelé également la dévotion à l’égard de la Vierge Marie, dont il porte le nom, et à l’endroit de l’eucharistie. Missionnaire qui s’est principalement illustré dans la région de Naples, il a reçu le titre de docteur de l’Église en 1871, époque de la structuration de la paroisse. Cette coïncidence temporelle a sans doute influencé le choix du nom. Le rattachement du territoire, en partie, au canton de Granby a valu au bureau de poste, ouvert en 1873 sous l’appellation de Clarina, le nom de Saint-Alphonse-de-Granby en 1880. L’existence officielle de la municipalité de la paroisse de Saint-Alphonse remonte à 1870.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *