Armoiries

Armoiries de Sainte-Marthe

Armoiries de Sainte-Marthe

Armoiries de la municipalité de Sainte-Marthe

En 1989, le Conseil municipal da la municipalité de Sainte-Marthe a décidé de faire faire les armoiries. Ainsi, Jean-Guy Desrochers est chargé du projet, il s’assistera de Jean-Marie Léger, un historien de la région. Après plusieurs croquis, les armoiries actuelles ont été adoptées.

Description des armoiries de Sainte-Marthe

Selon les notes de Jean-Guy Desrochers, la partie du haut à gauche représente l’apport Canadien-Français avec la fleur de Lys, emblème de la France et du Québec.

La partie du haut droit représente la contribution irlandaise à la communauté étant les premiers colonisateurs du rang Saint-Henri. La lyre est leur emblème, de même que la couleur verte.

Le bas gauche représente une perdrix, l’emblème de la famille Lotbinière. En effet, Marie-Charlotte de Lotbinière était la seigneuresse de Rigaud dont Sainte-Marthe s’est détachée en 1855.

La partie du bas à droite se veut être une représentation du territoire, soit la charrue pour l’agriculture, les arbres pour la forêt et un chevreuil pour la faune. Le cerf de virginie est d’ailleurs présent en grande quantité dans la forêt de Sainte-Marthe et fait partie du patrimoine naturel de la municipalité.

La raquette au centre symbolise la rivière du même nom qui serpente les terres du sud au nord sur une grande partie du territoire. Cette rivière a d’ailleurs été rénovée, c’est-à-dire recreusée, en 1953, par huit hommes de la municipalité.

La maxime des armoiries est « Solidarité, Travail, Prospérité ». Elle a été proposé par M. Jean-Guy Desrochers lui-même, suite à la construction du centre communautaire et de l’hôtel de ville. Les citoyens s’étaient alors mobilisés, travaillant bénévolement à l’érection de cet édifice, indiquant que, lorsqu’on travaille ensemble, on arrive à réaliser de grandes choses.

Emblème de la municipalité de Sainte-Marthe

Depuis quelques années, la municipalité de Sainte-Marthe possède un arbre emblème, soit l’érable à sucre (accer saccharum). En effet, en 2009, par l’initiative de madame Lucie Charlebois, députée de Soulanges à l’Assemblée Nationale du Québec, l’érable est devenu l’arbre-emblème de la municipalité.

La grande quantité d’érables présente sur le territoire de la municipalité témoigne de cette emblème, l’acériculture y étant pratiquée depuis longtemps et de façon importante.

Pour en apprendre plus :

Armoiries de la municipalité de Sainte-Marthe.
Armoiries de la municipalité de Sainte-Marthe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *