Armoiries

Armoiries de Grenville-sur-la-Rouge

Armoiries de Grenville-sur-la-Rouge

Armoiries de Grenville-sur-la-Rouge

Blason: D’or à la bande ondée de gueules accostée de deux écussons aux armes du très honorable George Grenville au naturel (De sinople à la croix d’argent chargée de cinq tourteaux de gueules);

Cimier: Une couronne rehaussée de feuilles d’érable et de fleurs de lis posées en alternance, le tout de sinople;

Devise : FRATERNITAS • AEQUALITAS • SOLIDITAS, signifiant “Fraternité • égalité • solidarité”;

Symbolisme : Le symbolisme de ces emblèmes sera disponible prochainement dans les deux langues officielles.

Située dans les Laurentides, l’actuelle municipalité de Grenville-sur-la-Rouge est née en avril 2002, après la fusion entre le village de Calumet, le canton de Grenville et les hameaux d’Avoca, Bell Falls, Grenville Bay, Kilmar, Marelan et Pointe-au-Chêne. .

Le canton de Grenville fut constitué en 1808 et ses premiers colons furent des immigrants venus d’Angleterre. Le nom de la municipalité honore le baron Windham Grenville, un homme d’état anglais.

Ces lieux sont remarquables par leur beauté. La rivière Rouge, un affluent de la rivière des Outaouais, traverse le territoire du nord au sud. Cette rivière est reconnue par les amateurs de rafting et kayak en eaux vives. ainsi que par des artistes-peintres pour ses vues panoramiques. La rivière attire des milliers de visiteurs et même des compagnies cinématographiques. Ce territoire est parsemé de lacs dont certains sont entourés de petits hameaux et d’autres plans d’eau encore à l’état sauvage.

En hiver, la région attire également les amateurs de ski de fond grâce à ses 53 kilomètres de pistes.

Notons que le hameau de Pointe-au-Chêne a une vocation touristique du fait de sa situation judicieuse le long de la rivière des Outaouais. On y trouve des plages sablonneuses et des chalets au bord de l’eau. Ses résidents profitent de la quiétude de la campagne tout en pouvant bénéficier des services urbains à une heure à peine de trajet. Les gens y sont accueillants et des activités sont organisées par de nombreux clubs sociaux et organismes privés.

On arrive à Grenville-sur-la-Rouge en suivant les routes 148 et 134.

Calumet (secteur de Grenville-sur-la-Rouge)

À mi-chemin entre Montréal et Ottawa, a quelque 10 km à l’ouest de Lachute, la municipalité du village de Calumet (1918), dans la circonscription d’Argenteuil, se situe à l’embouchure de la rivière du Calumet, dont elle tire probablement son nom, en son point de confluence avec la rivière des Outaouais.

La dénomination de cette voie d’eau aurait pour origine soit un phénomène sociologique, le fait que les Amérindiens s’arrêtaient sur ses bords pour fumer le calumet, soit un phénomène naturel, à savoir la présence autrefois en ces lieux d’une pierre d’excellente qualité qui entrait dans la fabrication des pipes ou calumets. Les Calumetois ont vu leur village, lieu-dit à l’origine, se développer grâce à la présence autrefois en ces lieux d’une pierre d’excellente qualité qui entrait dans la fabrication des pipes ou calumets.

Les Calumetois ont vu leur village, lieu-dit à l’origine, se développer grâce à la présence du chemin de fer et d’un moulin à scie. Par ailleurs, l’exploitation d’une mine de magnésite de 1907 à 1945 a sûrement contribué à leur prospérité d’alors. Un bureau de poste répondant à l’appellation d’Eden Dale (1878-1887) prenait celle de Calumet en 1887. La paroisse de Saint-Ludger verra le jour vers 1898.

Armoiries de Grenville-sur-la-Rouge

Armoiries de Grenville-sur-la-Rouge. Source de l’image : Site Web de la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *