Armoiries

Armoiries de Val-d’Or

Armoiries de Val-d’Or

Armoiries de Val-d’Or

La Ville de Val-d’Or possède depuis avril 1977, de nouvelles armoiries qui se veulent modernes et représentatives. Au fait, c’est plutôt le logo de la ville.

  • L’agencement principal a comme base quatre flèches ou pointes de flèches qui convergent vers un but unique, illustrant bien la position de Carrefour que détient Val-d’Or dans le Nord-Ouest québécois.
  • La pointe supérieure consiste en un V pour Val-d’Or avec le bras droit élancé vers le nord et toutes ses promesses.
  • La pointe de droite devient un pic stylisé qui illustre l’industrie minière d’où notre ville est née et qui apporte et apportera encore pour plusieurs années, un solide coup d’épaule à l’économie.
  • La pointe inférieure se transforme en un arbre pour accorder à l’industrie forestière la part qui lui revient de droit.
  • La pointe de gauche se veut une flèche plus concrète, illustrant les transports et comportant une roue d’engrenage faisant état de l’industrie secondaire de plus en plus florissante dans notre ville.
  • Le tout peut en plus symboliser l’union, sous un même V, des ex-municipalités de Val-d’Or, Bourlamaque et Lac Lemoyne. En effet, ces trois (3) villes se sont réunies pour n’en former qu’une appelée Val-d’Or, en 1968.
Armoiries de Val-d'Or

D’après le site Web de la Ville de Val-d’Or : ville.valdor.qc.c

Denain, nom du canton en Abitibi

La Première Guerre mondiale fut une source d’inspiration privilégié au moment où les autorités toponymiques québécoises choisirent les noms des nouveaux cantons de l’Abitibi établis entre 1915 et 1920. C’est ainsi que Denain, Ypres, Cambbrai, Vimy, Lens et Festubert, noms de villes françaises qui rappellent des épisodes de la Guerre 1914-1918 (à l’exception d’Ypres qui est belge), se trouvent regroupés sur la carte des cantons québécois, alignés d’ouest en est, juste au nord de la réserve faunique La Vérendrye, à quelques dizaines de kilomètres au nord du réserevoir Cabonga et au sud-ouest du réservoir Gouin.

Ils ont comme voisins, au nord, sur une rangée parallèle, les noms des grands militaires qui commandaient les forces armées au cours de ce conflit : Pershing, Haig, Foch, Pétain, Esperey et Diaz. Le canton de Denain, situé à 60 km à l’est de la ville de Val-d’Or, chevauche la ligne de partage des eaux entre le sud, vers la vallée du Saint-Laurent, et le nord, vers la baie James. Ainsi, parmi les nombreuses étendues d’eau qui arrosent son territoire, le lac Matchi-Manitou, mauvais esprit en langues crie et montagnaise, dans sa partie septentrionale, se déverse vers le nord, alors que le lac Denain, dans sa partie méridionale, se déverse vers le sud par la rivière du même nom.

La ville française de Denain, située dans le département du Nord, dans la région Nord-Pas-de-Calais, arrondissement de Valenciennes, se trouve sur l’Escaut, à 50 km au sud-est de Lille. Elle tient son nom d’un domaine germanique appartenant à la famille d’un certain Dono. C’est là que, le 2 octobre 1918, les troupes canadiennes, subissent l’assaut des Allemands, repoussèrent ceux-ci dans leurs derniers retranchements. C’est donc pour illustrer ce fait militaire hautement méritoire qu’un canton québécois fut dénommé Denain, dès le 8 novembre de la même année.

Guerre et paix ! Le lac Denain, dans le canton abitibien homonyme, s’oppose par son calme aux tragiques batailles de la Grande Guerre que son nom rappelle pourtant.

2 Comments

  1. Jeff

    2011/03/28 at 4:23

    Ceci n’est pas les armoiries mais le logo

    Les armoiries de Val d’Or sont autre chose que ca !

  2. admin

    2011/03/28 at 4:38

    Oui, vous avez raison, mais c’est la description tirée du site Web officiel de la Ville de Val-d’Or.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *