Armoiries

Armoiries de Thurso

Armoiries de Thurso

Armoiries de Thurso

La ville de Thurso voit le jour le 16 février 1963 et porte toujours fièrement aujourd’hui son statut de ville, la seule ainsi reconnue dans la MRC Papineau.

Ses élus et ses administrateurs réussissent à donner aux citoyennes et aux citoyens de Thurso des services hors du commun. Thurso est reconnue comme un leader régional pour les sports et loisirs, on y retrouve un aréna, un site pour le curling, des terrains de soccer, des aires de jeu et des jeux d’eau pour les plus jeunes, un terrain de golf à proximité et autres attraits.

Armoiries de Thurso

Armoiries de Thurso.

Ville de Thurso, note historique

Cette municipalité de la région outaouaise se situe à 48 km au nord-est de Hull et à 165 km à l’ouest de Montréal. Elle a été implante à 10 km à l’ouest de Plaisance, sur la rive nord de l’Outaouais, près de l’embouchure de la rivière Blanche. En 1807, un groupe d’Écossais s’installent dans la partie sud de la vallée de la rivière Blanche, dans le canton dénommé à l’époque Lochaber Gore. Ils étaient originaires de Thurso, en Écosse, dans les Hihlands, près de Lochaber, de Gore et d’autres régions du nord de l’Écosse. Ils seront rejoints en 1830 par des Irlandais et l’arrivée, vers 1840, de Canadiens français ne manquera pas de provoquer certaines tensions ethniques. La mission de Saint-Jean-l’Évangéliste, ainsi dénommée en l’honneur de l’abbé John Brady (mort en 1880), curé de Buckingham et premier desservant entre 1842 et 1845, voit le jour en 1842. La paroisse, précédée de l’Église baptiste installée depuis 1822, se verra reconnaître tant du point de vue religieux que civil en 1887. Le bureau de poste, établi en 1853, suscita une bataille dénominative, car le seigneur John Fraser, de Rivière-du-Loup, qui avait fait don à la communauté catholique d’un terrain de 24 arpents, suggérait de le dénommer Fraserville, alors que la communauté écossaise privilégiait Cameron, car elle appartenait en majorité à ce clan. Or, Stanislas Drapeau (1863) signale G.W. Cameron, agent local des terres, qui demeurait à « Thurso, village situé à l’embouchure de la Rivière Blanche, dans le canton Lochaber », lequel a pu également inspirer cette suggestion dénominative. Le ministre des Postes, constatant qu’une localité du Canada était déjà ainsi désigné retient Thurso, suggestion de l’Écossais Robert Sutherland. En conséquence, la municipalité de village créée en 1886 a-t-elle reçu le nom de Thurso, attribué à une ville de nord d’Écosse, conservé lors de la modification de son statut en celui de ville en 1963. Important centre de l’industrie du bois en 1850, le pin, le chêne, le noyer étant destinés à la fabrication de machines à coudre par la Singer Manufacturing Co. Installée à cet endroit en 1925, Thurso a vu, la même année, la Thurso and Nation Valley Railway Co. Commencer la construction de 90 km de voie vers l’arrière-pays permettant le transport de bois. L’ouverture d’un moulin à papier en 1956 a permis aux Thursoliens de connaître la prospérité. On considère, en outre, cette ville comme la Capitale de la mousse contre le feu. La ville de Thurso a vu naître le célèbre hockeyeur Guy Lafleur.

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *