Armoiries

Armoiries de St-Ambroise-de-Kildare

Armoiries de St-Ambroise-de-Kildare

Armoiries et logo de Saint-Ambroise-de-Kildare

Armoiries

Partie bleue: Les trois fleurs de lys et le trèfle représentent la population de Saint-Ambroise-de-Kildare en 1850 soit le rapport de 3 Canadiens-Français pour 1 Irlandais.

Bande dorée : La gerbe de blé sur fond doré représente d’une part, la principale occupation de nos ancêtres soit l’agriculture, d’autre part, la contribution que les gens d’aujourd’hui doivent apporter pour améliorer notre milieu.

armoiries st-ambroise_kildare

Armoiries de Saint-Ambroise-de-Kildare. Image libre de droits.

Partie rouge : La crosse symbolise Saint-Ambroise de Milan sous le patronage duquel la paroisse fut placée. Elle est une réplique de la crosse que Ambroise de Milan tient dans sa main sur le tableau situé au-dessus du maître-autel de notre église paroissiale.

Logo de Saint-Ambroise-de-Kildare

Arborant l’acronyme de la municipalité aux couleurs de la population lors de sa fondation, le bleu pour le fait français, le vert et le trèfle pour le fait irlandais. L’arbre représente la richesse de nos forêts.

logo st ambroise de kildare

Logo de Saint-Ambroise-de-Kildare. Image libre de droits.

Historique de Saint-Ambroise de Kildare

Au début du XIXe siècle, le major Beauchamps Coclough, agent de terres, caressait le projet de fonder, au nord-ouest de Joliette, le Village of Kildare, mais sa destitution entraînera la faillite de son rêve. Il faudra attendre 1855 pour qu’une municipalité beaucoup plus modeste, soit établie sous le nom de Saint-Ambroise-de-Kildare, entre Saint-Charles-Borromée et Sainte-Marcelline-de-Kildare, près de la rivière L’Assomption.

Celle-ci prenait la relève, sur le plan administratif, de la paroisse de Saint-Ambroise-de-Kildare, fondée en 1832 sous le nom de Saint-Jacques-de-Kildare, fondée en 1832 sous le nom de Saint-Jacques-de-Kildare, modifié en Saint-Philippe-de-Kildare (1833-1839) – rappel de deux apôtres de Jésus -, et finalement qui reçoit sa dénomination présente en 1839. Suivant Hormisdas Magnan, l’érection d’une chapelle en l’honneur de sainte Marcelline, sœur de saint Ambroise, a pu contribuer à fixer « définitivement » le nom de la paroisse, mais cette hypothèse ne résiste pas à l’analyse. En effet, ce lieu de prière remonte à 1904, longtemps après l’apparition de celui de saint Ambroise dans le paysage régional. En fait, le premier rang de ce territoire portait déjà le nom de Sainte-Mélanie, évoquant une contemporaine de saint Ambroise, évêque de Milan, docteur de l’Église (340-297). Ardent détracteur de l’arianisme, ce dernier compte parmi les grands penseurs de l’Église avec saint Augustin, saint Jérôme et saint Grégoire.

Quant au constituant Kildare, nom du canton où la municipalité se situe, il a été proclamé en 1803, et provient de Cill Dara, église de chêne, près de chêne, parce que sainte Brigide ou Bridget (455-524) avait installé sa cellule près d’un vieux chêne, à l’ombre de cet arbre, avant d’y fonder un monastère. Kildare identifie une petite ville d’Irlande, au sud-ouest de Dublin. Plusieurs communautés religieuses (Soeurs de la Providence, de Sainte-Anne) et des curés instruites, notamment l’abbé Théophile-Stanislas Provost, ont contribué assez tôt à doter les environs d’une toponyme religieuse savante. Les Ambroisiens tirent encore leur subsistance de l’agriculture pratique dans la plus grande partie du territoire.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *