Armoiries

Armoiries de East Angus

Armoiries de East Angus

Armoiries de East Angus

La ville de East Angus s’est donnée de nouvelles armoiries en 1957, d’après des règles bien déterminées pour un blason à signification héraldique.

Elles représentent un écu divisé verticalement, en or à gauche et noir à droite.

L’or représente l’éclat, la justice, la foi, la force et la constante.

À gauche, en haut, une roue dentée sur fond en or, représente les industries de East Angus.

Le rouge représente la charité et la justice.

Le noir représente la simplicité et l’honneur.

À droite, en haut, un chardon argent, emblème des écossais, commémore William Angus, fondateur du premier moulin à papier en 1882.

L’argent représente la pureté.

Un sapin symbolise la matière première dans la production du papier, l’industrie principale à East Angus.

Les décorations extérieures sont des feuilles d’érables avec tiges croisées et liées par un ruban rouge.

Au-dessous de l’écu, un parchemin de couleur or, avec l’inscription romaine de la devise Meloria Paramus qui se traduit comme suit: Nous préparons un avenir meilleur.

Historique de la ville d’East Angus

La ville d’East Angus est installée sur les bords du Saint-François au centre du canton de Westbury, entre Bishpoton et Cookshire, à une vingtaine de kilomètres au nord-est de Sherbrooke en Estrie.

Détachée de la municipalité du canton de Westbury en 1912, cette entité dont son nom, attribué à un bureau de poste dès 1882, à William Angus, né en 1834, industriel écossais de Montréal qui visite le site en 1881. Sur les bords de la rivière Saint-François, il fait construire un moulin à scie et l’année suivante, en 1882, un moulin de pâte à papier.

Encore aujourd’hui, la vocation industrielle de la ville demeure remarquable et les industries de pulpe et de papier, bâties de part et d’autre de la rivière, contribuent à la prospérité des Angussiens. Cette spécialisation papetière centenaire a valu à East Angus – l’élément East reflétant sa position géographique dans le canton – le surnom de Sapinière de l’Estrie, qui souligne une région abondamment plantée de sapins et située au centre d’un vaste territoire forestier. Sur le plan religieux, les lieux relèvent de la paroisse de Saint-Louis-de-France fondée en 1882 et canoniquement érigée en 1890. L’endroit compte également des lieux de culte ressortissant à l’Église anglicane et à la United Church et, par le passé, à l’Église presbytérienne et méthodiste.

armoiries east angus

Les recherches, la composition et la réalisation des armoiries de la ville de East Angus ont été faites au bureau et atelier du collège Canadien des armoiries, à Montréal.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *