Armoiries

Armoiries de Delson

Armoiries de Delson

Armoiries de Delson

Il semble que les armoiries ont été adoptées au moment où Delson est devenue une ville. Le blason, écartelé, au premier et au quatrième d’or à dix flèches entrecroisées de sable, au deuxième et au troisième, de même à la roue du premier. Les flèches évoquent la première partie de son nom. Avant de contribuer à former le nom d’une compagnie ferroviaire, Delaware fut le nom d’une des nombreuses tribus sauvages de l’Amérique du Nord.

Les flèches, par leur nombre, évoquent les dix saints et rappellent que le territoire actuel de la ville de Delson était autrefois dans le territoire de la paroisse de Saint-Constant.

Armoiries de Delson

Armoiries de Delson. Image libre de droits

Pour ces mêmes symboles, le nom Hudson se trouve rappelé. Ce nom est commun à la France et à l’Angleterre. Son étymologie, prouvée par l’anthroponymie (science du nom des personnes) est « Hildo » , nom de personne germanique, inspiré de « Hild » , qui se traduit par combat.

En ornement extérieur, l’écu, timbré d’une couronne murale d’or à cinq tours crénelées, est soutenu par deux branches d’érable feuillées de sinople, croisées en pointe et retenues sous le listel, par un ruban du même. La couronne murale à cinq tours est un emblème qui symbolise les villes. Elle appartient à la catégorie des timbres, d’où l’adjectif qui suit le mot  » écu « , dans le blasonnement (description).

La devise en latin est : constantia, fide et amore qui se traduit en français par : constance, foi et amour. Cette devise latine a été inspirée par M. Napoléon Poirier, curé de la paroisse de Sainte-Thérèse de l’Enfant-Jésus.

D’après le site officiel de la Ville de Delson : ville.delson.qc.ca.

Historique de la ville de Delson

Municipalité montérégienne située à 1,5 km au nord-est de Saint-Constant, Delson a été créée comme municipalité de village en 1918, avant d’obtenir le statut de ville en 1957. Son nom, attribué d’abord au bureau de poste ouvert en 1912, témoigne de l’importance du phénomène ferroviaire pour ce territoire, jadis. Il provient du télescopage de Delaware et de Hudson, dont on a retenu la première et la dernière syllabe respectivement. Ces deux dénominations formaient la raison sociale de la compagnie de chemin de fer Delaware and Hudson dont les voies venaient se joindre à celles du célèbre Grand Tronc, devenu ultérieurement le Canadien National, en direction de Montréal. Du point de vue religieux, la paroisse de St. Andrews (Église Unie) était fondée en 1924, celle de St. David, de la même confession, en 1938, alors que, du côté catholique, la paroisse de Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus faisait l’objet d’une érection canonique en 1932. Les gens de Delson ont pour gentilé Delsonien, Delsonnienne.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *