Sociétés d'histoire

Société d’histoire du Témiscouata

Société d’histoire du Témiscouata

Société d’histoire et d’archéologie du Témiscouata

La Société d’histoire et d’archéologie du Témiscouata (SHAT) est un organisme à but non lucratif dont l’objectif est la diffusion de l’histoire régionale, ainsi que la conservation et la mise en valeur des sites archéologiques de la région du Témiscouata.

C’est la SHAT qui est propriétaire et gestionnaire du Fort Ingall, une fortification militaire du XIXe siècle qui témoigne de la guerre non sanglante d’Arostook entre le Canada et les États-Unis entre 1839 et 1842.

La Société a été fondée en 1967 sous le nom de Société historique de Cabano, et dès ses débuts elle a su organiser l’un des plus importants chantiers de fouilles archéologiques dans l’est du Québec entre 1967 et 1978. On a mené au total cinq campagnes de fouilles sur le site du Fort Ingall. On a trouvé environ 55 000 artefacts, tels que des porcelaines, des objets en verre, des insignes militaires, des ustensiles de toilette, des canons de fusils, de la coutellerie, de la quincaillerie, etc.

En 1973, grâce au soutien des gouvernements fédéral et provincial, débutent les travaux de reconstruction du Fort Ingall et c’est la SHAT qui dirige la campagne.

Depuis, la Société d’histoire et d’archéologie organise diverses expositions portant sur l’histoire du fort, l’archéologie et l’histoire du Témiscouata. Elle s’occupe également de projets de recherche en histoire, en archéologie, de la classification d’archives et de la publication de brochures et de livres.

Entre 1990 et 1993, la SHAT mène des recherches dans le secteur du lac Touladi afin de découvrir des traces de présence amérindienne.

En 1997, la SHAT met en place un jardin public consacré exclusivement à la rose et qui a porté le nom de La Roseraie du Témiscouata. Ce jardin symbolisait le rôle de la dissuasion et de la raison qui ont prévalu durant la « guerre non sanglante de l’Aroostook », mais il a été fermée plus tard.

Societé du Témiscouata

Photo : Un village dans les années soixante du XXe siècle. Source de la photo : SHAT (voir aussi le premier commentaire en-bas de ce texte)

Parmi les publications de la SHAT, on trouve Témiscouata – synthèse historique qui regroupe les documents historiques sur la région du Témiscouata, La culture des rosiers – guide pratique, rédigé par le jardinier en chef de la Roseraie du Témiscouata, Casa Berardi dédié à la vie du brigadier général Paul Triquet, originaire de Cabano, l’un des récipiendaires francophones de la croix Victoria durant la deuxième Guerre mondiale, Fort Ingall – Cabano, une brochure qui retrace l’histoire du Fort Ingall et explique le contexte socio-politique de l’époque, Le portage du Témiscouata qui raconte l’histoire de cette route stratégique.

Coordonnées de la Société d’histoire et d’archéologie du Témiscouata (SHAT) :

81 rue Caldwell
Cabano
G0L 1E0

Téléphone : 418 854 2375 ou sans frais : 1 866 242 2437

Pour en apprendre plus :

4 Comments

  1. Ghislain Nadeau

    2011/12/09 at 4:34

    Photo: ce n’est pas un village autour du lac Témiscouata. Les montagnes sont trop élevées. Ça fait penser à Notre-Dame-du-Lac mais dans ce village, l’église fait face au lac Témiscouata.
    Cette photo represente probablement un village de la rive nord du Saint-Laurent.

  2. admin

    2011/12/09 at 8:34

    Hum… Merci, M. Gislain, c’est une photo qui semble procéder des archives de la Société. On la laisse ici, mais on remet le lecteur vers votre commentaire. Il se peut, quelqu’un identifiera le village.

  3. laurier berube

    2013/12/24 at 2:53

    Cette photo dans votre site n’est pas cabano ni temiscouata-sur-le-lac…….

  4. admin

    2013/12/24 at 10:31

    Bonjour, M. Bérubé. Voir commentaires au-dessus de votre commentaire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>